Le cœur du cœur de l’Oealys

dsc_0015

Bien avant d’ouvrir un fichier pour écrire le premier mot de mon roman, j’avais pris une tablette et un stylo, cette tablette. J’ai presque rédigé un livre… pour en pondre un. Elle contient l’antiquité du monde que j’ai créé, la genèse de l’Oealys, son âge d’or, sa disparation, des notions de religion, la naissance de l’Artèbe, la création de l’Inquisition, la description des évènements dans les années précédant le début de la saga, le BG des personnes secondaires, en plus de notes et de quelques gribouillis qui m’aidaient à réfléchir. Autant le dire, elle est pleine. Depuis, j’utilise OneNote pour m’organiser et en guise d’aide-mémoire. J’ai commencé à transférer mes notes dessus, mais je n’ai pas encore fini, loin de là. Tant que ce ne sera pas fait, cette tablette est très précieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *