La série: Les Révélations de Riyria

En passant entre les mains des traducteurs et des éditeurs, les séries littéraires subissent parfois des divisions ou fusions plutôt arbitraires. Dans les cas des Révélations de Riyria, écrit par Michael J. Sullivan, il semblerait, qu’à l’origine, il y est eu 6 tomes. Lors d’une réédition, ils ont été réunis en 3 livres… et je me les suis procurés dans un intégral. Vous me suivez? Enfin bref, j’utiliserai ces divisions pour vous dire ce que j’en ai pensé!

Synopsis tome1 : Les voleurs d’épées
La Conspiration de la Couronne :

Riyria est le nom du duo formé par deux hommes, Hadrian Blackwater et Royce Melborn. Un duo de voleur si réputé et dangereux qu’il échappe aux contrôles des guildes. Mais Hadrian en a assez de cette vie. Il était autrefois mercenaire. Il voudrait retrouver un semblant d’honneur. C’est ce qui le motive à accepter un contrat qu’il aurait dû refuser. Le délai était trop court. C’était contre leurs règles. Mais, l’homme semble désespéré et ce serait une bonne action. En fait, Royce et lui tombent droit dans un piège. Ils avaient été choisis pour servir de bouc émissaire à la mort du roi. Leur chance tourne lorsque la princesse, fille du défunt, leur propose de leur permettre de s’évader. Il n’y a qu’une seule condition, ils doivent enlever son frère, l’héritier de la couronne, et le conduire dans une obscure prison pour y rencontrer un inconnu. Que ne ferait-on pas pour avoir la vie sauve?! Ainsi se retrouvent-ils mêlés à la conspiration pour s’emparer de la couronne de Melengar.

La tour elfique :

La situation rétablie à Melengar, Hadrian et Royce se sont mis à la recherche de l’homme les ayant piégés. C’est ainsi qu’il se retrouve à Colnora où ils font la rencontre de Thrace Wood, une jeune fille naïve, innocente, pleine de vie et courageuse. Quelque chose attaque son village nuit après nuit. Toute sa famille, à l’exception de son père, est morte. Elle s’en rend coupable parce qu’un soir, elle n’avait pas fermé la porte. Un magicien lui a dit de venir dans cette ville. Qu’elle devait trouver et ramené Riyria, qu’eux seuls pourraient entrer dans une tour où se trouve une épée qui pourra sauver son père et tout le village. Pendant ce temps, l’Église de Novron avance ses pions. Saltur organise un grand tournoi dans le village même de Thrace. Le but des chevaliers sera de tuer cette bête et le butin est de taille. Car, il est annoncé que seul l’héritier de Novron pourra y parvenir. La récompense est ni plus ni moins que la couronne d’un tout nouvel empire.

Synopsis tome 2 : L’Avènement de l’Empire
L’empire de Nyphron :

La guerre est déclarée. Thrace, sous le nom de Modina Novronia, a été couronnée impératrice. Brisée, enfermée, recluse, elle ne règne pas pour autant. Deux régents, dont Saltur, ont pris les rênes du pouvoir en son nom. Dans la majorité des royaumes, les intrigues mis en place ont fonctionné et ils sont tombés dans le giron de l’Empire. Melengar est une épine dans leur pied. La situation du royaume n’est pas brillante pour autant et sans alliés, la défaite est assurée. En 6 mois, la princesse Arista, nommée ambassadrice, n’a pas réussi à en trouver un seul. Il reste un seul espoir, mais ce n’est pas elle que son frère veut envoyer. Qu’à cela ne tienne, c’est sa mission. Elle se considère comme la plus apte à l’accomplir. Elle s’enfuit donc avec Riyria dans l’espoir de convaincre le chef des nationalistes de les appuyer. Son escorte en profite pour faire un petit retour sur leur passé et leur enfance.

Tempête d’émeraude :

Royce était retourné à Melengar demandé au roi Alric d’envoyer des hommes soutenir la résistance de sa sœur à Ratibor. Après la bataille, Hadrian va le retrouver et donner des nouvelles. Il ramène dans son sac un message du Diamant Noir. Il y est question d’un ennemi de Royce s’étant allié à l’empire à qui il promet la victoire totale avec sa dernière manœuvre. Riyria part sur la piste découvrir de quoi il retourne et tout faire pour la déjouer. Ainsi se retrouve-t-il à bord du navire le tempête d’émeraude en direction d’un pays que Hadrian aurait préféré ne pas revoir.

Synopsis tome 3 : L’Héritier de Novron
Hivernal :

Aux yeux des régents, l’impératrice n’a toujours été qu’un pantin. Une marionnette dont il est temps de se débarrasser. Un mariage suivit d’un accident mortel bienvenu devrait permettre de mettre sur le trône un empereur correspondant mieux à leur désir. En voulant venir en aide à Gaunt retenu prisonnier, Arista a été arrêté et attend d’être brûlée vive sur un bûcher. Hadrian se fait prendre à son tour, mais à lui, on offre un marché. La vie d’Arista et de Gaunt en échange d’un « accident » lors du tournoi d’hivernal où il devra tuer Breckton. La vie et à la mort doivent se jouer à cet hivernal.

Percepliquis :

Les elfes sont de retour et ils détruisent tout sur leur passage. Le seul espoir de l’humanité réside dans une corne se trouvant dans l’ancienne cité impériale disparu. Des volontaires, dont Riyria fait partie, partent en mission pour la retrouver. Ils doivent se hâter avant qu’il ne soit trop tard et que celui qui a tout manigancé dans l’ombre depuis si longtemps finisse par obtenir ce qu’il souhaite.

Il y a une vieille expression au Québec qui dit : « C’est arrangé avec le gars des vues ». Je crois que vous comprenez un peu le principe. C’est la seconde impression que m’a donnée cette série. La première, issue de ma lecture de l’extrait, était bien sûr que c’était prometteur, sinon, je ne l’aurais pas acheté. Plus ma lecture avançait et plus j’étais, malheureusement, déçue. Trop de coïncidences finissent par tuer la coïncidence. L’histoire devient un ramassis d’événements plus improbable les uns que les autres, dans l’espoir de donner une intrigue pleine de rebondissement. Je suis désolée, mais un mercenaire, s’il n’est pas un parfait idiot, ne va pas tenter de s’infiltrer dans un palais en se faisant engager comme garde, quand dans ledit palais il y a des gens en mesure de le reconnaître et qu’il a déjà failli se prendre pour moins que ça. Déjà c’est louche, mais si on ajoute qu’il se fait surprendre 5 minutes après son recrutement par une personne qui miraculeusement semble connaître jusqu’à la taille de ses sous-vêtements, ça devient du n’importe quoi et ce n’est qu’un exemple. Ajouter à cela que les plus grands mystères ne sont que des éléments qui ont été tus. Si on a été un peu attentif, ils étaient faciles à deviner tellement ils étaient évidents. Quel suspense! Je ne suis pas méchante de nature. Dans mes critiques, j’essaie d’être franche, mais sans pour autant négliger les aspects positifs. Dans ce cas-ci… Je n’y arrive pas. Je pourrais toujours louer la qualité du français, mais le bénéfice en reviendrait au traducteur. Bref, la meilleure partie de cette série, à mon avis, a été de me dire… enfin, je l’ai fini!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *