L’Héritage des Rois-Passeurs et Les Illusions de Sav-Loar

Je m’étais procuré l’Héritage des Rois-Passeurs lors de la GrosseOP de Bragelonne, Milady et Castelmore. En gentille fille, qui s’est elle-même trop souvent tapée sur les doigts, avant de commencer à le lire, j’ai fouillé un peu dans les œuvres de l’auteur pour voir si d’autres titres n’y étaient pas liés. Il y en avait bien un, Les Illusions de Sav-Loar. Je me le suis donc acheté, sans me poser de question… durant un bon gros 2 minutes! Ensuite, j’ai cherché un peu plus loin. Manon Fargetton a d’abord écrit l’Héritage des Rois-Passeurs, ensuite elle a revisité son univers avec un second livre. Cependant, celui-ci n’est pas une suite, ni un préquel. Il s’agit de deux romans, pouvant être lu indépendamment l’un de l’autre, dont les récits s’entrecroisent dans une histoire globale commune. Enfin bref, il m’a tout de même paru plus simple de vous les présenter ensemble.

L’Héritage des Rois-Passeurs

Deux mondes parallèles, deux univers distincts, différents, mais pourtant liés et similaires. Deux réalités miroirs, reflets déformés l’un de l’autre. D’un côté, il y a l’Ombre. Un monde de magie, où l’on trouve des dragons. Depuis 7 ans, Ravenn les chasse. 9 ans plus tôt, elle a fui un mariage forcé, son titre et sa position. Elle est partie en promettant, au prêtre qui l’a aidée, de revenir le moment venu. L’heure est arrivée de tenir sa promesse. La reine, sa mère, est mourante. Elle doit rentrer revendiquer le trône et ses droits. Son retour n’est pas pour plaire à tout le monde. Ses parents l’ont déclaré décédé peu après sa fugue. Sa petite sœur, beaucoup plus malléable, est présumée héritière. Autrement dit, si elle ne reste pas en exil, pour beaucoup, dont son propre père, elle serait mieux morte. D’un autre côté, il y a Rive, notre monde. Énora et son jumeau viennent d’avoir 20. Pour célébrer ça, ils font une grande fête. Celle-ci tourne au drame quand des assassins masqués arrivent et tuent tous les hommes présents et la famille de la jeune femme au grand complet. Elle doit fuir. Désormais, ils la traquent, elle aussi. Énora est unique. Elle possède un don qui jusqu’alors avait été réservé aux mâles de sa lignée, celui de traverser entre les deux mondes. En attendant de pouvoir assouvir sa vengeance, elle se réfugie en Ombre. Le destin des deux femmes bouleversera ce royaume.

Les Illusions de Sav-Loar

Bleue a été réduit en esclavage. Elle a appris très jeune à se faire invisible, à ne pas se faire remarquer. Cette fois-ci, ça n’a pas suffi. Elle a été achetée pour un harem. À 12 ans, alors qu’elle subit les attentions de son maître dans sa chambre, ses pouvoirs se réveillent. Elle est une puissante magicienne. Cet éveil a été ressenti sur une très grande distance et provoque une traque. Dans le royaume d’Ombre, toutes femmes dotées de magie doivent être neutralisées, si elles ont un faible potentiel, ou tuées, dans le cas contraire. Avec le soutien d’un mage renégat, un groupe improbable, formé d’un guerrier, d’une mercenaire, d’une courtisane, d’un médecin et d’un guérisseur au service du Dieu Gris, aidé par des magiciennes de Sav-Loar, la secourt, la protège et la conduit à la forêt des Songes. La forêt qui abrite Sav-Loar, le dernier refuge des magiciennes bannies. Quand les mensonges et les mythes s’entrecroisent, la vérité peut-elle apporter de l’espoir?

Je pourrais toujours dire qu’après une immense déception, un bon livre paraît encore meilleur. Mais, je ne rendrais pas justice à l’œuvre de Manon Fargetton. L’Héritage des Rois-Passeurs et les Illusions de Sav-Loar sont deux belles surprises que j’ai dévoré. Que ce soit dans notre réalité ou dans un monde imaginaire, certains thèmes sont intemporels. La place de la femme et les caprices des puissants en sont deux bons exemples. Le féministe et la misogynie, l’hypocrisie d’une égalité homme-femme, à laquelle on tend, mais qui est loin d’être une réalité. L’acceptation de nos différences et les armes utilisées pour atteindre nos objectifs. Tout cela est abordé dans ses deux romans, au cœur d’une intrigue prenante avec des personnages attachants. Quand des deux dieux immatures, pour tromper l’ennui, exacerbent nos différences, ils savourent le spectacle des conflits. Curieux? Venez faire un tour au royaume d’Ombre pour voir ce que ça donne. Je vous le recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *