Les Épées de glace

Les bons côtés des intégrales sont évidents. Le mauvais côté, c’est qu’ils ne sont parfois offerts que pour une période limitée. J’avais repéré Les Épées de glace, d’Olivier Gay, lorsque son intégrale était sortie. J’avais manqué l’occasion de l’acheter. Ce n’était peut-être pas plus mal. Depuis, la PetiteOP est passée par là. C’était encore mieux! Bref, voyons voir de quoi ça parle!

Synopsis tome 1 : Le Sang sur la lame

Deria était belle et flamboyante. Cette fille d’un obscur baron n’était pas vraiment à sa place à la cour de l’empereur. Elle n’avait réussi à se lier d’amitié qu’avec une servante et un garde. Après qu’elle ait été retrouvée morte dans la basse ville, ses amis se mettent en quête d’aller prévenir son père. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Le baron de Froideval n’est pas n’importe qui. Ancien gladiateur, il était l’arme, le chien de guerre, du précédent empereur, le croque-mitaine avec lequel on effraie les enfants et désormais, il a soif de vengeance.

Synopsis tome 2 : Le Châtiment de l’Empire

L’empereur est mort, vive l’empereur! À peine son père avait-il soufflé son dernier soupir que l’Héritier ordonnait l’arrestation de Rekk. Le nombre a vaincu le Boucher, mais tout n’est pas perdu. Des alliés et un ennemi le font s’évader. Le Démon est libre. L’empire va trembler.

 

Je ne sais pas… C’est inhabituel, mais je n’arrive pas à décider si j’aime ou non Les Épées de glace d’Olivier Gay. Il cumule le bon, comme le mauvais. Le livre en soi est bien écrit. Le nœud de l’intrigue, la mort de Deria, est à la fois crédible, imprévisible et le mystère est maintenu jusqu’à la fin. Le récit ne manque pas de surprises… qui côtoient des coïncidences d’une banalité navrante, des solutions de facilité. Il y a des personnages riches et complexes… à côté d’autres qui sont de vraies caricatures stéréotypées. Je crois que je n’ai jamais lu de livres combinant autant ces deux extrêmes. Habituellement, soit un livre est bien conçu et évite, ou du moins limite, ces pièges et a le potentiel pour être très bon. Soit, ils y plongent et, avec un peu de chance, l’originalité le sauve. Là… c’est moi qui suis perdue… L’auteur a su m’entraîner dans son récit, sans que je n’y accroche totalement. Tant que je lisais, j’étais prise dans son histoire. Cependant, je n’avais aucun mal à le refermer et ne ressentais pas d’urgence à le rouvrir pour découvrir la suite. En conclusion, vous l’aurez deviné, cette lecture m’a laissé perplexe. Pourquoi ne pas vous faire votre propre opinion et venez m’en faire part!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *