Nora (troisième partie)

La maison était calme et silencieuse. Nora avait quitté la crèche plus tôt pour pouvoir s’enfermer dans sa solitude avant le retour de ses enfants. C’était devenu une habitude. Régulièrement, elle s’isolait avec son cœur brisé, n’ayant plus ni la force de soutenir les siens, ni celle de faire bonne figure. Continuer la lecture de « Nora (troisième partie) &rquo;

Nora (deuxième partie)

Le mauvais pressentiment de Nora ne l’avait pas quitté. Il s’était niché dans ses entrailles, les grignotant, en attendant de s’alimenter de manière plus consistante. Pouvait-elle avoir été convoquée si tôt sans raison majeure? D’ordinaire, pour elle, le Sanctuaire était joyeux et plein de vie. Il était chaleureux et accueillant. Il avait été son foyer. Il le serait toujours un peu. En ce jour, il était angoissant. Continuer la lecture de « Nora (deuxième partie) &rquo;

Nora (première partie)

La douce lumière du jour naissant filtrait entre les rideaux d’un tissu léger, soyeux et opaque. Nora ouvrit les yeux sur le visage de l’homme dormant à ses côtés. Après toutes années, elle ne se lassait pas de détailler ses traits, de s’émerveiller qu’il fût là. Lui aurait-on dit, à son arrivée près de vingt plus tôt, elle n’y aurait pas cru. Continuer la lecture de « Nora (première partie) &rquo;

Présentation des bonus

La vérité est relative. Deux personnes ayant assisté au même évènement n’en feront pas nécessairement le même témoignage. Pourquoi? Parce qu’ils l’auront vu sous un angle différent. Parce qu’ils l’auront perçu, compris, ressenti de manière différente. Alors imaginez devoir en parler sans y avoir été!

Dans le cœur de l’Oealys, Catherine raconte l’histoire. Mais que s’est-il passé dans une époque lointaine, avant sa naissance ou simplement quand elle n’était pas là? Certains faits lui ont été racontés, d’autres peut-être pas. C’est de ça dont il sera question dans les bonus. En exclusivité sur cette page, j’écrirai de courtes nouvelles racontant des anecdotes dont vous aurez entendu parler… ou pas.