La trilogie Promise – Insoumise – Conquise

L’inspiration pour une histoire peut provenir de différentes sources. Ce peut être un événement, une image, un concept, un souvenir ou encore le fait de se poser une question. C’est suite à une discussion avec son mari où ils se demandaient à quoi ça ressemblerait si les gouvernements utilisaient des algorithmes pour tout organiser et décréter qui doit épouser qui et quand, qu’Ally Condie eut l’idée pour sa trilogie : Promise – Insoumise – Conquise. Continuer la lecture de « La trilogie Promise – Insoumise – Conquise &rquo;

La trilogie Scorpi

Il y a bien longtemps, mes lectures m’avaient appris une leçon que je tente maintenant de mettre en application dans mes propres textes. Quel que soit le sujet d’un livre, la vision de l’auteur, sa manière de l’aborder, peut faire toute la différence. Roxane Dambre nous en donne un bon exemple. Une histoire parlant de créatures de l’ombre tueurs à gage pourrait facilement être glauque, sérieuse ou tourner en roman à l’eau de rose. Mais être très drôle sans pour autant tourner au ridicule? La trilogie Scorpi relève le défi! Continuer la lecture de « La trilogie Scorpi &rquo;

L’Édit d’Alambrisa

Pour Noël 2013, mon conjoint et moi, nous nous sommes acheté une liseuse, plus précisément, un Kindle. J’avais des doutes au départ. J’aimais le contact des livres, le papier, le poids dans ma main… Il m’a fallu environ 10 secondes pour être convertie aux e-books. Je me suis très vite habituée, entre autres, au rétroéclairage qui me permet de pallier une lumière légèrement insuffisante ou tout simplement que mon « livre » me donne l’heure! Et surtout, j’aime la possibilité de lire des extraits avant de me procurer un ouvrage. Combien de fois en librairie ai-je lu le 4e de couverture, ai-je regardé le prix, ai-je eu des doutes et ai-je reposé le livre, quitte à le regretter?! Maintenant, je n’ai plus ce problème, j’en ai un autre… Il serait si facile pour moi de me ruiner sur Amazon, juste en achetant des livres! Voilà pourquoi j’ai un budget mensuel. Entre deux dépenses, je relis ce que j’ai déjà acheté ou je regarde ce qui est offert gratuitement. En avril 2014, mon Kindle était encore assez vide, c’était donc davantage la seconde option. Soyons honnêtes, dans les trucs gratuits, il y a de tout et n’importe quoi, quand ce n’est pas carrément mauvais. Au milieu de tout ça, il m’arrive tout de même de tomber sur une perle. Ce fut le cas ce mois-là, lorsque je découvris l’Édit d’Alambrisa écrit par Alix d’Angalie. Depuis, je l’ai lu, relu… et je viens encore de le relire. Continuer la lecture de « L’Édit d’Alambrisa &rquo;