À l’origine…

La première version de l’histoire de Catherine était très différente. Loin du fantasy romancé, c’était une histoire d’horreur dans le style de Stephen King.

Tout débutait avec un paradoxe. Le mal issu du bien. Marie était… et l’est resté… bonne, douce et généreuse. Elle est un archétype plus facile à gérer en tant que souvenir qu’elle ne l’était comme l’un des personnages principaux. Continuer la lecture de « À l’origine… &rquo;