Extrait du chapitre 19 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Vacances, visites, contretemps divers et variés, je commençais à croire que je ne viendrais jamais à bout du chapitre 19! Ce n’est pourtant pas faute de m’y être efforcée. C’est fou le nombre de corrections que j’ai dû faire parce que je m’étais obstinée à tenter d’écrire alors que je n’étais pas bien. Mais enfin, je l’ai terminé!

Ceci dit, outre la difficulté que j’ai eu à l’écrire pour des raisons indépendantes de ma volonté, ce chapitre a une autre particularité. C’est le dernier dont je vous donne un extrait. Pourquoi? Parce qu’il y a 25 chapitres de prévus dans le tome 2 du cœur de l’Oealys et que je ne vais pas tout vous dévoiler, si?

Ne vous inquiétez pas, pour ceux qui l’attendent si ardemment, je continuerai tout de même à donner des nouvelles de l’avancée de cette suite.

 

Extrait du chapitre 19 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Deux jours plus tard, j’étais assise à mon bureau à contempler une énigme entremêlée de susceptibilités et d’affectivités. À qui devais-je donner gain de cause? Au père dont l’unique but dans la vie était de léguer son savoir à son fils ou au fils qui préférait emprunter une autre voie? À la mère agenouillée devant moi me suppliant de ne pas gâcher la vie de sa fille ou à la fille rêvant d’apprendre un métier? Si j’accordais ceci à celui-ci, celui-là protesterait, à moins d’obtenir l’équivalent. Pour chaque jeune fille se détournant des devoirs usuels à son sexe, la virulence d’un groupe de femmes augmentait. Je cautionnais un scandale! Je me pris la tête entre les mains.

Ma mère entra discrètement. Elle posa un plateau près de moi et pointa un nom sur la liste. Continuer la lecture de « Extrait du chapitre 19 du tome 2 du cœur de l’Oealys »

Un extrait du chapitre 18 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Bonne nouvelle! Le chapitre 18 de la nouvelle reine est enfin terminé! Que dire… Sinon que c’est encore un chapitre qui aura été plus long à écrire que je ne l’aurais souhaité. Par contre, en particulier avec celui-ci, j’ai pu remarquer que certains passages où j’ai eu le plus de difficulté sont parmi ceux dont je suis le plus fière. Bon… Lorsque je viens de passer deux jours à m’arracher les cheveux sur un paragraphe avant d’en arriver à ce que je voulais, je ne vais pas me plaindre d’être satisfaite du résultat. Toutefois… à ce rythme… Je risque d’être chauve le jour de la sortie du tome 2 du cœur de l’Oealys…

Trêve de plaisanteries, il ne me reste que 7 chapitres à écrire. Pour fêter ça, je vous offre un petit extrait du 18e.

 

Extrait de la nouvelle reine, chapitre 18

Ce soir-là, nous fîmes halte un peu plus tôt pour mettre à l’épreuve mon plan. Après le repas, les épées furent distribuées. Les heureux élus démontrèrent leur talent, ou son absence, avec un enthousiasme débridé. Le spectacle était affligeant. Je ne l’aurais pas admis à voix haute, Paul en faisait partie, mais je n’étais pas la seule à le penser. Le visage du forgeron accusait son désarroi.

– Lorsque vous m’avez demandé des armes, je pensais que vous aviez des hommes sachant les manier! Je suis surpris qu’aucun d’entre eux n’ait perdu de membres! Continuer la lecture de « Un extrait du chapitre 18 du tome 2 du cœur de l’Oealys »

Un extrait du chapitre 17 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Je ne sais pas pourquoi… Je m’étais mis en tête que le tome 2 du cœur de l’Oealys, la nouvelle reine, devait avoir 29 chapitres. En fait, selon le plan… Il n’y en a que 25! Puisque je viens de terminer le 17e, je commence enfin à voir la lumière au bout du tunnel. C’est très encourageant. Cela veut aussi dire que, même si je vais continuer jusqu’à la fin à vous donner des nouvelles de la progression de la rédaction, je cesserai bientôt de publier des extraits. Je ne vais tout de même pas vous dévoiler la fin du livre! Si?

Bref, je passe au suivant et, pour l’instant, je vous offre un autre petit extrait pour fêter ça!

 

Extrait de la nouvelle reine, chapitre 17:

Harassés par cette allure soutenue, la vision de la forêt par-delà Grimstone nous fut un régal. L’atteindre, y accéder, humer ses parfums, ouïr le chant des oiseaux et le jeu du vent dans les branches, me permit de respirer à nouveau. J’étais de retour chez moi. Enfin. Ma tête s’emplit de voix familière. Une mélodie réconfortante, d’où jaillit une fausse note, une broutille. C’eut été anodin, elle n’aurait pas retenu mon attention, si elle ne s’était répétée. Un bref aperçu des alentours du Sanctuaire, via les yeux d’un tiers, apporta un point d’orgue. Mes épaules s’affaissèrent légèrement. Je soupirai. Les doigts de Paul effleurèrent ma joue.

– Des ennuis? Continuer la lecture de « Un extrait du chapitre 17 du tome 2 du cœur de l’Oealys »

Un extrait du chapitre 16 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Ces derniers temps, j’avais perdu mes mots. Je suis restée trop souvent devant mon écran à m’arracher les cheveux de la tête en cherchant le mot que j’avais sur le bout de la langue… ou des doigts. J’ai perdu beaucoup de temps comme ça. Le problème, c’est que l’écriture n’avançait pas. C’était décourageant. Donc, je manquais de motivation chaque jour pour venir m’installer à mon ordinateur. Ça ne m’aidait pas à être productive et… Ben… Vous voyez le cercle vicieux.

Je crois avoir retrouvé ces petits fuyards. Espérons que ce soit vrai et que ça se maintienne. En attendant… Un petit extrait du chapitre 16 de la nouvelle reine!

 

Extrait de la nouvelle reine, chapitre 16:

C’était une erreur. C’était nécessaire. Je fonçai droit devant moi. Je dévorai la distance me séparant de la cité et m’engouffrai, d’un trot soutenu, dans l’une de ses principales artères. Je faisais fi de la discrétion et de la circonspection. Je les jetais aux orties. À quoi bon m’en soucier, d’ici peu ma venue serait fort remarquée. Sur mon chemin, se dressèrent des imprudents, des impudents et des inconscients. Je les écartai. Ils ne me ralentiraient pas. Ils ne m’arrêteraient pas. Continuer la lecture de « Un extrait du chapitre 16 du tome 2 du cœur de l’Oealys »

Un extrait du chapitre 15 de La nouvelle reine

Il y a des jours où je me dis que je devrais être moins perfectionniste ou maniaque. Si j’arrêtais de bloquer durant des heures sur un mot parce que je ne trouve pas exactement celui que je cherche ou qu’il a été utilisé 2 lignes plus haut et qu’il me faut donc absolument en trouver un autre. Si je ne faisais pas de même pour une phrase parce que sa tournure ne me convient pas. Si je ne passais pas une semaine sur un paragraphe, à m’arracher les cheveux, parce qu’il ne fonctionne pas comme je le voudrais, qu’il ne fait pas efficacement, à mon goût, la transition entre 2 éléments du récit. Il n’y a pas à dire, l’écriture du tome 2 du cœur de l’Oealys avancerait beaucoup plus vite. D’un autre côté… Ça ne me ressemblerait plus.

Bref, le chapitre 15 s’est avéré long et plus pénible à rédiger que prévu. En plus, j’ai osé tomber malade et permettre à ma vie sociale de bouleverser mes horaires! Non, mais quelle honte! Il n’empêche, il est enfin terminé! Au suivant!

En attendant, un petit extrait, ça vous dit?

 

Extrait

Je m’étais fait des illusions. Au fond de moi, envers et contre tout, j’avais conservé une petite étincelle de cette jeune paysanne endossant un rôle, pour lequel elle n’était pas faite, par nécessité. Elle m’était précieuse. Je m’étais imaginée, de retour ici, l’attiser, me retrouver et recouvrer un semblant de vie normale, avant de repartir sur les routes. Elle m’avait été arrachée, soufflée, sur mon seuil. Elle n’avait plus sa place. Déléguer ne me libérait pas de mes obligations, de ce que je devais être. La plupart de ceux ayant voyagé en ma compagnie ne me connaissaient pas autrement. Quant aux autres, restés au Sanctuaire, de longues semaines sans moi avaient été propices à la réflexion. En ma présence, c’était un endroit ouvert, magique et enchanteur. Lorsque je n’étais pas là, il n’était pas moins merveilleux, mais il regorgeait de pièges. Des pièces où ils n’avaient pas accès, des lieux où ils n’osaient aller de crainte d’y être enfermé. Tant de choses dont ils ignoraient tout. Sous la beauté, ils ressentaient du danger. Au cœur de ce paradoxe, entre sécurité et menace, ils avaient reconsidéré ce que je leur apportais, leur allégeance et leur avenir. Les cérémonies de Clémence avaient été un bon exemple du résultat. Ç’en était fini de la familiarité compensée par un vouvoiement solennel, et encore, pas toujours. J’étais leur souveraine, rien de plus, rien de moins. Cela me faisait horreur… et je devais l’accepter avec le sourire. Ma plus grande victoire fut de réussir à m’éclipser à la première occasion. Je me réfugiai dans mes appartements avec Paul et Amélia, où je déposai la couronne pour la soirée.

La rumeur de mon retour s’était répandue en ville tel un incendie dans un champ d’herbes sèches. Continuer la lecture de « Un extrait du chapitre 15 de La nouvelle reine »

Un nouvel article sur la prophétie

Je vais vous dévoiler un secret… qui n’en est peut-être pas un. Dans le cœur de l’Oealys, tout est une question de perceptions. Et non, pas seulement le passage où Alice en fait mention. Entre la vérité et le mensonge, il y a ce que les gens savent… ou croient savoir. Obscur, abscons? Bien sûr! Je ne vais pas vous révéler comme cela ce qui s’en vient dans les tomes à venir! Mais pourquoi je parle de cela? Parce que l’article de la dernière blogueuse s’étant engagé via le site de Simplement.pro a parlé de mon livre, Izzie d’Or, est sorti aujourd’hui. (D’ailleurs, je vous invite à aller le lire (c’est par ici) et à donner votre avis!) Je fais donc un petit retour sur l’ensemble des critiques. Il y a du bon, voire très bon, et du mauvais, on ne peut jamais plaire à tout le monde, mais le bilan reste très positif. Certains ont perçu des choses dans mon récit, d’autres non. C’est ainsi. Une fois un livre publié, il n’appartient plus vraiment à l’auteur, il revient aux lecteurs qui dans leur imaginaire le recréent. Et vous, quel est ou sera votre perception du cœur de l’Oealys?

Une autre blogueuse parle du Cœur de l’Oealys

L’un des plus gros problèmes pour un livre autopublié est de le faire connaître. Il y a un certain temps, j’apprenais l’existence du site Simplement.pro via le blog Déjeuner sous la pluie de Maned Wolf. Elle fut la première à accepter de lire mon service de presse. Le 22 janvier, sa chronique sortait sur le site bien connu de Babelio. Dans un article où elle récapitule ses lectures du mois de janvier, elle parle du Cœur de l’Oealys. Je vous invite à aller y jeter un œil. Pour ceux qui seraient intéressés, vous y trouvez également un lien vers sa critique.

Et merci à toi, Maned Wolf pour avoir accepté mon invitation à entrer dans mon univers. 😉

Des nouvelles du tome 2 du cœur de l’Oealys

L’écriture est parfois une tâche ingrate. Rédiger, relire, corriger… Relire, s’arracher les cheveux, retravailler, relire, corriger… Encore s’arracher les cheveux et recommencer l’ensemble une fois ou deux. Le tout pour qu’à la fin, je regarde le résultat et me dise : « Mais c’était évident! Pourquoi ne l’ai-je pas écrit comme cela dès le départ! Ça semble si simple. » Ben ouais… Si ça l’était, je le saurais depuis le temps! Hihi

Cela étant dit, à force d’acharnement, le chapitre 14 est enfin terminé! La bonne nouvelle est que, si on se réfère à mon plan, la nouvelle reine devrait avoir 29 chapitres, j’en serais donc à la moitié. Bien sûr, cela sous-entend que je n’ai pas sous-estimé la taille de d’autres chapitres, ce qui avec moi n’est pas garanti… Enfin, je trouve tout de même cela assez encourageant! Et comme les autres fois, je vous offre un petit extrait pour fêter ça!

 

Extrait

– Bon sang, femme! Qu’est-ce…

Ses mots s’étranglèrent dans sa gorge. Marie-Pier se tourna vers lui. Son désarroi et sa peur s’éclairèrent d’une étincelle d’espoir.

– Bonjour papa… Continuer la lecture de « Des nouvelles du tome 2 du cœur de l’Oealys »

Bonne Année à tous!

Je tenais à vous souhaiter à tous une bonne année. Qu’elle vous apporte joie et santé.

Et si on faisait un petit résumé de 2017? Le tome 1 du cœur de l’Oealys, la prophétie est arrivée en version numérique sur Kobo. J’ai profité d’un service beta d’Amazon, refait la mise en page, retravailler la couverture et désormais il existe également en version brochée. Le tenir ainsi entre mes mains était d’ailleurs très impressionnant. Un service presse a été offert sur le site SimPlement.pro. 5 critiques ont été faites suite à ça, une est très en retard et 5 autres sont à venir. J’ai aussi commencé à vous parler de mes propres lectures. J’espère que ça vous aura plu.

Et pour 2018? Tout ce que je pouvais faire, ou appris que je pouvais faire, pour la prophétie a été fait. Je vais avoir moins d’à côté sur lesquels me pencher. Ça me laissera plus de temps pour la rédaction du tome 2, la nouvelle reine. J’ai bonne espoir qu’il sorte au cours de l’année. Sinon, et bien, je continuerai à vous parler de mes lectures. Si vous avez des questions ou des commentaires à me faire, n’hésitez pas, je suis toujours disponible.

Encore une fois, bonne et heureuse année 2018!

Une nouvelle critique sur le tome 1 du cœur de l’Oealys, la prophétie

Je l’ai souvent dit dans mes propres critiques, nos attentes sur un livre jouent un rôle important sur notre opinion lors de la lecture. Malheureusement, aussi fort le désire-t-on, on ne peut plaire à tout le monde. La critique faite par Les livres de Rose sur la prophétie est assez mitigée, mais pas mauvaise pour autant. Sa conclusion le résume bien :

« En bref, si, au départ, la construction du récit et ses longueurs ainsi que le caractère de l’héroïne ne m’ont pas convaincu, le dernier tiers a finalement réussi à m’immerger complètement dans cette aventure ! Pour ceux qui aiment les histoires de Fantasy où la psychologie des personnages est particulièrement bien développée et où magie et pouvoir s’entremêlent, n’hésitez pas à le lire malgré mon avis mitigé ! Certains lecteurs ont eu des coups de cœur ! Je crois que, dans mon cas, les choix de l’auteure (au début du roman) ne correspondaient simplement pas à mes attentes ! »

Je vous invite à la lire en entier et à donner votre avis!

« Le cœur de l’Oealys, tome 1 : La prophétie » de Lily Chagnon