La série Nightrunner

Nightrunner écrit par Lynn Flewelling

Combien de fois, en librairie, ai-je pris un livre, lu le résumé, feuilleté un peu… et l’ai-je reposé en rayon? Un nombre incalculable. Chaque fois, le livre me faisait envie, mais je n’étais pas certaine et un regard sur le prix me faisait craindre d’être déçue. Avec mon Kindle, j’ai découvert le plaisir de lire des extraits avant d’acheter. Sans être infaillible, c’est un avantage indéniable. Par contre, le mauvais côté, c’est que j’ai une imposante liste d’extraits sélectionnés en attente d’être acheté qui se remplit aussi vite qu’elle se vide. En conséquence de quoi, certains titres y sont depuis des années. C’était le cas du premier tome de la série Nightrunner écrit par Lynn Flewelling. La dernière #GrosseOP m’a offert l’occasion de retirer la poussière virtuelle accumulée sur sa couverture et d’aller plus loin que les premiers chapitres. Cette attente en aura-t-elle valu la peine? Je vous en parle!

Nightrunner, tome 1: Les Maîtres de l'ombre
Synopsis tome 1 : Les Maîtres de l’ombre

Toute sa vie, Alec a vécu dans les bois avec son père. À 16 ans, alors qu’il se retrouve orphelin, il tente de poursuivre l’existence qu’il a toujours connue. Mais, lors d’une chasse, il se fait arrêter pour espionnage. Il a beau clamer son innocence, rien n’y fait. Torturé, menacé d’être vendu comme esclave, il en était venu à espérer la mort lorsqu’on lui donna deux nouveaux compagnons de cellule. Espion, voleur, nobliau, Seregil est beaucoup plus qu’il n’y paraît. Après avoir aidé Alec à s’évader, il lui fait une proposition : devenir son apprenti.

Nightrunner, tome 2: Les Traqueurs de la nuit
Synopsis tome 2 : Les Traqueurs de la nuit

De son maître, et de son maître avant lui, Nysander a hérité d’un grand secret. À l’aube d’une guerre avec Plenimar, ce dont il est le gardien est l’un des éléments convoités par une force obscure. Son seul espoir réside dans une prophétie et dans le soutien que peuvent lui apporter Seregil, Alec et Micum. S’ils échouent, la guerre pourrait être perdue avant même d’être officiellement déclarée.

Nightrunner, tome 3: La Lune des traîtres
Synopsis tome 3 : La Lune des traîtres

La mort de Nysander a fortement marqué Seregil. Après cela, Alec et lui se sont retirés du monde. Mais, une requête de la reine leur fait reprendre du service. La guerre fait rage et gruge les ressources de Skala. Pour avoir une chance de vaincre, ils ont besoin du soutien de l’Aurënen. La princesse Klia doit s’y rendre pour négocier une alliance et il est demandé à Seregil de l’accompagner pour la conseiller. Pour lui, ce voyage sera doux-amer. À peine plus âgé qu’un enfant, il en a été exilé pour meurtre. Son retour dans sa contrée d’origine ne se fait que sous certaines conditions et tous ne sont pas heureux de le revoir. Malgré une gouvernance différente, les intrigues politiques en Aurënen sont aussi complexes, voire pire, qu’en Skala!

Nightrunner, tome 4: Le Retour des ombres
Synopsis tome 4 : Le Retour des ombres

La reine est morte. Vive la reine! Phoria a accédé au trône lors de la mission de sa demi-sœur Klia en Aurënen. Soupçonneuse et doutant d’elle, sans raison valable, Phoria l’a laissé là-bas. Mais la guerre continue et elle a besoin d’elle. Elle envoie donc Seregil et Alec lui ordonner de rentrer. Quelque part, c’est un test de loyauté pour tous trois. Un test qui tourne court. Prévenu de leur arrivée, une personne leur a réservé un accueil bien particulier. Seregil et Alec tombent dans une embuscade, leur escorte est tuée et eux sont vendus comme esclave. La partie fay des origines d’Alec détiendrait un secret oublié de la plupart dont son maître a bien l’intention de profiter.

Nightrunner, tome 5: La Route blanche
Synopsis tome 5 : La Route blanche

Un enfant né d’aucune femme. Sebrahn correspond parfaitement à la prophétie. Fruit de l’expérience mené par l’alchimiste en Plenimar, Alec l’a amené avec lui lorsqu’il s’est enfui avec Seregil. Mais maintenant, il faut le comprendre, le protéger… et protéger les autres de lui. Car si Sebrahn peut guérir et soigner la mort elle-même, son chant peut aussi tuer. La route sera périlleuse, mais ils doivent se hâter de la suivre avant d’être rattrapé par celui les ayant offerts en esclavage ou le clan maternel d’Alec.

Nightrunner, tome 6: Le Coffre des âmes
Synopsis tome 6 : Le Coffre des âmes

La guerre entre Skala et Plenimar s’enlise, sur les terres de Mycène, ruinant les pays. À Rhiminie, de nombreux réfugiés ont envahi la basse ville. Parmi eux, une étrange troupe de comédien bien trop talentueux pour la petite salle minable où ils se produisent en tout premier lieu. Le mécénat de Seregil, Alec et Kylith leur permet d’avoir mieux. La ville manque de tout, sauf d’intrigues et une mystérieuse maladie se répand.

Nightrunner, tome 7: Les Éclats du temps
Synopsis tome 7 : Les Éclats du temps

Skala a gagné la guerre. Phoria a trouvé la mort lors de la dernière bataille. Klia a rapporté son épée à sa nièce, la nouvelle reine Elani. Avec cette victoire, ils ont remporté Kouros, l’île dont sont originaires les Trois Contrées, depuis des générations sous le contrôle de Plenimar. Alors qu’il se préparait à une visite prochaine de la reine. Le gouverneur de l’île et sa conjointe sont assassinés de manière suspecte. Seregil et Alec sont envoyés par Elani pour enquêter sur cette affaire. Il y a toujours eu des fantômes sur Kouros, mais peut-être que quelque chose d’autre s’est réveillé.

Mon avis

La série Nightrunner écrit par Lynn Flewelling nous fait découvrir des personnages attachants. Si quelques-uns frôlent le cliché, ils ne vont pas jusqu’à s’y noyer. En général, ils sont complexes et bien présentés. Nos deux héros ont leurs bons et leurs mauvais côtés. Ce ne sont pas des parangons de vertus, tout en étant des hommes bien. Le monde et l’intrigue en général sont riches. La plume de l’auteure est fluide et son style est agréable à lire. Après tant de beaux compliments, la question qui se pose c’est : alors pourquoi est-ce que je n’ai pas du tout accroché? Je me le demande depuis la fin du premier tome, ce n’est pas peu dire. J’en suis venue à la conclusion que c’est parce qu’elle en fait trop, tout simplement.

Si l’histoire se centre principalement sur Seregil et Alec, elle se promène pour suivre d’autres personnages, parfois le temps d’une parenthèse. Dans l’absolu, ça pourrait être pas mal. Ça nous permet d’apprendre de petits détails que sinon nous aurions ignoré. Le hic, c’est que justement, ça en dit trop. Ça tue le suspense et pour contrebalancer, le regonfler artificiellement, nous voyons nos héros faire fausse route allègrement avec obstination. Ça devient vite lourd et les petites coïncidences, qui auraient pu être bienvenues pour faire avancer le récit, en venaient du coup à me faire pousser, blasée, des : ben voyons! Je crois que, si nous prenions exactement la même histoire et qu’on retirait simplement tout ce qui ne concerne pas directement Seregil et Alec, le livre serait bien meilleur et, en fait, on ne manquerait pas grand-chose. Après tout, nos deux espions finissent toujours par apprendre le fin mot de l’histoire.

Est-ce que cette série est mauvaise pour autant? Ben non! Les défauts n’éliminent pas les qualités. Ce fut une lecture agréable. Ce n’est juste pas le genre de série à vous accrocher par les tripes, à vous enchaîner à votre Kindle et à vous empêcher de dormir et de manger avant d’être arrivé à la dernière ligne. Bon… Dis comme ça… Pour tous ceux ayant des enfants, un travail, d’autres loisirs… ou tout simplement une vie, ce n’est pas plus mal. Mais vous m’aurez compris. Si ça ne vous dérange pas qu’on vous explique un peu trop les choses et d’avoir l’impression qu’on vous tient par la main, Nightrunner écrit par Lynn Flewelling est une série pleine d’action qui pourrait vous plaire!

6 thoughts on “La série Nightrunner”

  1. J’ai un peu le même ressenti que toi, même si je n’ai lu que le premier tome : une bonne série, mais rien de très addictif. J’ai aussi ressenti un certain nombre de longueurs, d’autant plus qu’on connait déjà le fin mot de l’histoire avant les personnages concernés.

    Résultat : je n’ai pas pris le temps de me pencher sur la suite, alors que je l’ai dans ma PAL. Et je ne sais pas du tout si je le ferai un jour…

    1. Je suis légèrement opiniâtre quand je commence une série. Il faut coûte que coûte que j’aille jusqu’à la fin. Cela étant, je te comprends très bien. S’il m’avait manqué des tomes, j’aurais peut-être bien fini par l’abandonner.

        1. Comment fais-tu? lol Je n’arrive pas à apprécier un livre si je ne suis pas plongé dans l’histoire. Tellement que, comme par exemple le cycle des démons où il me reste le dernier tome et un bonus à lire, quand je dois compléter une série, je la recommence depuis le début pour bien m’immerger avant d’arriver à ce qui me manque! Ouais… je suis peut-être un peu extrême dans mon genre lol

          1. Avant aussi, j’avais tendance à m’enfiler des sagas complètes et puis… J’ai commencé des sagas dont je n’avais pas la suite, en fait. Du coup, obligée d’attendre (et donc de lire autre chose), mais pas le temps ni la patience de revenir au début de la saga pour reprendre. Résultat des courses : beaucoup, beaucoup de sagas entamées, mais non terminées ^^. J’essaie de corriger ça, avec plus ou moins de succès LOL.

            Du coup, je ne sais pas comment tu fais pour prendre le temps de tout relire à chaque fois ^^. J’aimerais beaucoup, mais… Il n’y a pas assez d’heures dans une journée LOL (et pourtant, j’aime relire mes livres ^^).

          2. En fait, c’est assez facile. Il suffit de se laisser enterrer sous la pile de livres à lire et la liste d’envie! lol Bon… par contre, comme la couche ne cesse de s’épaissir, pas sur que je revois un jour la lumière du jour! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *