La série: Les Bannis et les Proscrits

Houla! Près de 3 semaines depuis la dernière critique sur mes lectures! Non, je n’ai pas cessé de lire. Mon conjoint a renoncé depuis longtemps à tout espoir de me tenir éloignée, ne serait-ce qu’une seule journée, de mon Kindle. Plaisanterie mise à part, ma priorité va à la rédaction du tome 2 du cœur de l’Oealys. Déjà qu’il n’avance pas assez vite à mon goût, ce serait un comble de le négliger. Bref, comme tout un chacun, mes journées n’ont que 24h, j’ai été occupée et la série que je viens juste de terminer comprend 5 tomes ayant, en moyenne, 700 pages chacun. Ceci explique cela… Ce mois-ci, le hasard… Car oui, pour choisir ce que j’allais lire j’ai tripoté mon dossier « à lire » sur mon Kindle et ouvert un livre les yeux fermés. Si ce n’est pas du hasard, ça! Donc, j’ai « sélectionné » la série : Les Bannis et les Proscrits, écrit par James Clemens. Voyons de quoi ça parle!

Synopsis tome 1 : Le Feu de la Sor’cière

L’Alaséa est en guerre. Les forces maléfiques du Gul’gotha ont déferlé sur ses terres et ravagent tout. Le seul pouvoir capable de les arrêter, la magie du Chi, a déserté les mages à la Rose. Lors d’une nuit tragique, les 3 derniers d’entre eux accomplissent un rituel, un sacrifice, dans l’espoir de préservé le bien. 500 ans plus tard, une jeune fille, Elena Morin’stal, hérite de la magie disparue. Elle ne comprend pas ce qu’il lui arrive. Elle est terrifiée. Et comme si ça ne suffisait pas, le Seigneur Noir la traque pour s’emparer de sa magie. Son monde s’effondre. Elle perd ses proches les uns après les autres. Elle doit fuir, protégée par d’étranges alliés qui l’aideront à combattre.

Synopsis tome 2 : Les Foudres de la Sor’cière

À la fois femme et sor’cière. Une main blanche, l’autre rouge. Elena commence à accepter cette dualité. En elle repose tous les espoirs de sauver l’Alaséa. Mais, pour cela, ses compagnons et elle doivent récupérer le Journal Sanglant, le grimoire façonné 500 ans plus tôt par le sacrifice des mages. Er’ril l’a dissimulé sous bonne protection au cœur d’une cité perdue. Bien des obstacles se dressent sur son chemin avant d’y arriver. Pendant ce temps, une jeune mer’ai désobéit. Sa mère lui a interdit de quitter les profondeurs de l’océan, de s’approcher des côtes. Elle n’y voyait aucun danger, avant qu’il ne fût trop tard. Quelqu’un l’attend depuis longtemps pour se réveiller.

Synopsis tome 3 : La Guerre de la Sor’cière

Val’loa, la cité légendaire, où caché le Journal Sanglant, est sous le joug de Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir. Pour y pénétrer, il faudra se battre. Il est l’heure de rappeler d’ancienne dette et de réunir les alliés. Il est l’heure de déclarer la guerre.

Synopsis tome 4 : Le Portail de la Sor’cière

Elena et son armée se sont emparées de Val’loa. Le Journal Sanglant a révélé ses secrets. Plus qu’un grimoire, c’est un portail lui permettant de communiquer avec Cho, l’entité qui lui a donné ses pouvoirs, la sœur de Chi. Entre les alliés, les discussions sont sans fin pour décider de la suite des événements. Elena y met un terme et les plus lâches s’enfuient. Tant pis, il n’y a plus de temps à perdre car, de son côté, le Seigneur Noir joue ses cartes. Il met en place des portails du Weir. Il faut les détruire avant qu’il ne soit trop tard.

Synopsis tome 5 : L’Étoile de la Sor’cière

Trois des portails ont été détruits. Il ne reste que le dernier et le plus puissant. Ils croyaient savoir où il était. Ils croyaient avoir des mois pour se préparer. Un espion leur rapporte de très mauvaise nouvelle. Le portail a été déplacé et il ne leur reste qu’une lune avant que la Terre ne soit détruite. Elena et ses alliés n’ont plus de temps à perdre. Ils doivent découvrir exactement où est le portail et arrêter le Seigneur Noir une bonne fois pour toutes.

 

Avec sa série Les Bannis et les Proscrits, James Clemens nous entraîne dans une grande épopée. Entre courage, honneur, trahison et lâcheté, c’est une aventure riche et captivante, parfois même un peu trop. Il est des moments où l’histoire par dans tous les sens. Les héros sont séparés et plusieurs événements se passent en parallèles. Comme l’ensemble forme un tout, ce n’est pas gênant en soi. Seul petit hic, si vous êtes curieux comme moi, quand une partie se termine et qu’on quitte un groupe en pleine action pour aller voir ce que fait un autre, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller feuilleter plus loin pour savoir : « oui, mais… qu’est-ce qu’ils leur arrivent après?! » Ces passages de l’un à l’autre ont parfois créé un peu de longueur. Mais encore là, rien de réellement gênant, surtout qu’ils sont visiblement nécessaires pour le bon déroulement du récit. Bref, c’est une lecture prenante que j’ai bien aimée. Je suis à peu près certaine que, dans un avenir plus ou moins lointain, je me ferai un petit plaisir et je relirai cette série. À vous de la découvrir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *