La trilogie Sidhe

Que le temps passe vite! Entre mon mariage, sa préparation, ses à-côtés, mes efforts pour rattraper mon retard dans l’écriture de mon tome 2 et Noël qui approche, j’ai complètement loupé la #PetiteOP! L’an dernier, elle avait été très utile pour compléter quelques séries dont j’avais acquis le premier tome lors de la #GrandeOP. Tant pis pour moi, ce n’est pas dramatique. Je me débrouillerai autrement. D’ailleurs, je me suis réattaquée à ma pile de livres à lire avec la trilogie Sidhe écrit par Sandy Williams, et je vous en parle!

Continuer la lecture de « La trilogie Sidhe »

Le Fou et l’Assassin

À sa publication, à la fin de l’année 2014, je découvrais, en furetant sur Amazon, Le Fou et l’Assassin de Robin Hobb. Le résumé était alléchant. Une suite à l’Assassin royal? J’étais curieuse de découvrir ça! Dans le titre, la page couverture et la présentation, il n’était pas fait mention de tome. Je m’étais dit que c’était un peu l’équivalent du préquel. Une gentille petite histoire pour revisiter une dernière fois FitzChevalerie, le temps de lui dire au revoir. Le livre se terminait avec sa fille égarée dans les murs de sa demeure et lui retournant chez lui après avoir rencontré Umbre. Mais c’est quoi cette fin?! C’est une blague?! Ouais… On pourrait dire ça… Et une mauvaise en plus. C’est seulement à ce moment-là que j’ai réalisé que je n’avais entre les mains que la moitié d’un livre, pour le même prix que la version complète originale. Il ne me restait plus qu’à attendre impatiemment des mois avant de pouvoir lire la suite. C’est de cette frustration originelle que m’est venue l’idée de ne surtout pas acheter le tome 5 avant que sa moitié, le tome 6, ne soit sortie et de tout recommencer depuis le début. Le 18 septembre, j’achetais les deux fameux derniers tomes et j’entamais mon projet. Après deux mois et demi, nous voici donc rendus au dernier cycle, il est l’heure de voir ce que nous réserve la conclusion de cette grande saga. Continuer la lecture de « Le Fou et l’Assassin »

Les Cités des Anciens

Mon mariage est samedi. Pour se concentrer sur l’écriture, ce n’est pas idéal. Par contre, il en faudrait beaucoup plus pour m’empêcher de lire. Dans la continuité de ma présente série d’articles, je viens de terminer Les Cités des Anciens de Robin Hobb, l’avant-dernier cycle de sa grande saga. Les aventures de Fitz, dans la seconde partie de l’Assassin royal, s’étalaient sur environ une année. Néanmoins, nous revenons ici légèrement en arrière et retrouvons peu ou prou le Désert des Pluies là où nous l’avions laissé avec Les Aventuriers de la mer. Tintaglia a chassé les chalcédiens de Terrilville. Protégés par la dragonne et le Parangon, les serpents ont remonté le fleuve des Pluies. Et ensuite… Continuer la lecture de « Les Cités des Anciens »

Le second cycle de l’Assassin royal

Je vais commencer cet article avec quelque chose qui n’a absolument rien à voir avec le second cycle de l’Assassin royal de Robin Hobb. Après tout, même si je vous y fais découvrir mes lectures, ce site a comme vocation première de vous informer des nouveautés concernant mes livres! Cela étant, puisque, comme je vous l’avais annoncé, je ne partagerai pas d’extraits des derniers chapitres de la nouvelle reine, vilaine, vilaine que je suis, je n’ai pas écrit lorsque j’ai terminé le chapitre 20. Car, oui, il est bel et bien terminé et le 21 est commencé. Il y a néanmoins une coïncidence intéressante dont j’aimerais vous faire part. Le chapitre 20 est consacré au mariage de Catherine. Ce qui est particulier, quand on songe qu’au moment où je l’écrivais, j’organisais mon propre mariage avec mon conjoint! Fin de la parenthèse, revenons à l’œuvre de Robin Hobb! Tintaglia a pris son envol. Les serpents des mers, le dernier espoir de survie des dragons, ont remonté le fleuve des Pluies et se sont coconnés. Et pendant ce temps, dans les Six-Duchés… Continuer la lecture de « Le second cycle de l’Assassin royal »

Les Aventuriers de la mer

Quand, en lisant un livre, on a l’impression qu’il est cassé parce qu’il n’est pas rétroéclairé. Quand on essaie de tourner les pages en tapant dessus. Quand on tente d’obtenir la définition d’un mot en gardant le doigt appuyé sur lui. Ou pire, quand on n’arrête pas de chercher l’heure en haut de la page. Est-ce les signes qu’on a passé trop temps sur un Kindle, ou une liseuse en général? Je le reconnais, j’ai singulièrement perdu l’habitude des livres en papier. Pour moi, le format numérique est tellement plus pratique et économique. Il m’arrive toutefois de faire une exception. Comme cette fois-ci, où les livres du cycle Les Aventuriers de la mer de Robin Hobb m’ont été offerts. Un cadeau, ça ne refuse pas. Petite anecdote amusante, je les ai, en version papier donc, sous le format des trois intégrales paru sous le titre L’Arche des Ombres. Ce qui correspond à la trilogie originale. C’est à se demander pourquoi ils ont pris la peine de les diviser à l’intérieur pour qu’on y retrouve les 9 titres de la version française… Enfin… Je ne comprendrai jamais, mais je peux vous parler de ce second cycle de la grande saga! Continuer la lecture de « Les Aventuriers de la mer »

Le premier cycle de L’Assassin royal

Je vais commencer cet article par un petit coup de gueule. La saviez-vous? Robin Hobb a une certaine prédilection pour les trilogies. 4 des 5 cycles de son immense saga, incluant celui dont je vous parle aujourd’hui, en sont. Ça ne parait pas beaucoup. Lors de la traduction, l’éditeur a pris les 6 tomes des deux premiers cycles parlant de FitzChevalerie, il les a séparés en 13 volumes réunis sous le titre de L’Assassin royal, puis il en fait 4 intégrales intitulées la Citadelle des ombres. Compliqué? Embêtant surtout! Moi qui n’arrive pas à débuter une série sans en lire tous les livres, que devrais-je dire quand j’en commence un et qu’il en manque la moitié voire les deux tiers! Ce n’est pas plaisant, mais quand tu les as tous, c’est tolérable et ça ne mériterait pas que je m’épanche ainsi. Ce qui m’énerve vraiment, c’est la décision qui a sous-tendu cette division arbitraire. De nombreuses raisons pourraient être évoquées, mais l’une me semble plus évidente que les autres. En version numérique, l’ensemble de la première trilogie en version originale coûte 3$ de plus qu’un seul et unique tome en version française. Sachant qu’à l’exception du tome 1, ce ne sont même pas des livres entiers, je trouve que l’éditeur se moque franchement de nous. En vérité, c’est tellement de l’arnaque que si je m’étais rendu compte de cela à l’époque où je les ai achetés, j’aurais protesté en gardant mon argent. Cela étant, ce qui est fait est fait et je ne suis pas ici pour critiquer la politique des maisons d’éditions, mais pour donner mon avis sur mes lectures. Alors, qu’en est-il de ce premier cycle de L’Assassin royal de Robin Hobb? Continuer la lecture de « Le premier cycle de L’Assassin royal »

Extrait du chapitre 19 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Vacances, visites, contretemps divers et variés, je commençais à croire que je ne viendrais jamais à bout du chapitre 19! Ce n’est pourtant pas faute de m’y être efforcée. C’est fou le nombre de corrections que j’ai dû faire parce que je m’étais obstinée à tenter d’écrire alors que je n’étais pas bien. Mais enfin, je l’ai terminé!

Ceci dit, outre la difficulté que j’ai eu à l’écrire pour des raisons indépendantes de ma volonté, ce chapitre a une autre particularité. C’est le dernier dont je vous donne un extrait. Pourquoi? Parce qu’il y a 25 chapitres de prévus dans le tome 2 du cœur de l’Oealys et que je ne vais pas tout vous dévoiler, si?

Ne vous inquiétez pas, pour ceux qui l’attendent si ardemment, je continuerai tout de même à donner des nouvelles de l’avancée de cette suite.

 

Extrait du chapitre 19 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Deux jours plus tard, j’étais assise à mon bureau à contempler une énigme entremêlée de susceptibilités et d’affectivités. À qui devais-je donner gain de cause? Au père dont l’unique but dans la vie était de léguer son savoir à son fils ou au fils qui préférait emprunter une autre voie? À la mère agenouillée devant moi me suppliant de ne pas gâcher la vie de sa fille ou à la fille rêvant d’apprendre un métier? Si j’accordais ceci à celui-ci, celui-là protesterait, à moins d’obtenir l’équivalent. Pour chaque jeune fille se détournant des devoirs usuels à son sexe, la virulence d’un groupe de femmes augmentait. Je cautionnais un scandale! Je me pris la tête entre les mains.

Ma mère entra discrètement. Elle posa un plateau près de moi et pointa un nom sur la liste. Continuer la lecture de « Extrait du chapitre 19 du tome 2 du cœur de l’Oealys »

Préludes à l’Assassin royal et aux Aventuriers de la mer

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, pour apprécier une série, j’ai besoin de m’y émerger du début à la fin. Ce qui veut dire que quand j’en commence une, je ne l’arrête pas avant de l’avoir terminé. Et que si je me suis arrêtée, parce que le tome suivant n’était pas encore sorti en français ou sorti tout court, je vais la recommencer depuis le début avant de lire la suite. Sur papier, ce n’est pas si mal. Toutefois, quand cette suite se compose de plusieurs livres, ça peut devenir problématique. La première fois que j’ai lu l’Assassin royal, d’un j’ai eu de la chance, j’avais tous les tomes en ma possession, et de deux, j’ai appris que cette série était liée aux Aventuriers de la mer et la Cité des Anciens. Ça, ça m’a légèrement fait grincer des dents, j’avais l’impression de manquer quelque chose! J’ai corrigé cette erreur d’un côté et de l’autre, j’ai relu à l’occasion les aventures de FitzChevalier, à une époque où mon Kindle était beaucoup plus léger, par plaisir et pour rentabiliser l’achat. Et voilà qu’un jour, je découvre le premier tome du Fou et de l’Assassin, qui est ni plus ni moins que le troisième cycle de l’Assassin royal. D’accord, je relis cette série! Et je le refais au tome 2… et au tome 3… Au 4e, j’en ai un peu assez, je me contente de lire le livre et malheureusement, ça me gâche mon plaisir. Alors, à la sortie du 5e, j’ai attendu patiemment qu’arrive le 6e et dernier. Il a été publié il y a quelques mois, mais il n’était pas disponible en numérique, du moins sur Amazon avant… maintenant! Bon, puisque maintenant j’ai tout, je vais me payer une petite virée dans l’univers de Robin Hobb. Qu’est-ce que je veux dire par là? Hé bien, que vous la connaissez ou que je vous la fasse découvrir, accrochez-vous car je vais lire et relire l’ensemble des séries dans l’ordre chronologique, en commençant par les préquelles de l’Assassin royal et des Aventuriers de la mer. Êtes-vous prêts? C’est parti! Continuer la lecture de « Préludes à l’Assassin royal et aux Aventuriers de la mer »

La trilogie: Les Livres des rai-kirah

Après ma dernière déception, je cherchais une lecture amusante, légère, dont j’aurais le premier tome et dont la série serait entièrement sortie en version française. Je n’ai pas trouvé. Cette perle rare n’existait pas dans ma pile de livres à lire. Tant pis… J’ai choisi autre chose. Et ce fut la trilogie Les Livres des rai-kirah de Carol Berg. La question, évidente, qui se pose est : ai-je regretté mon choix? Voyons cela… Continuer la lecture de « La trilogie: Les Livres des rai-kirah »

La série le Cygne noir

En ce moment, j’ai une jolie petite pile de premiers tomes de série à lire. Nous pouvons remercier… vous savez qui, c’est un thème récurrent. Après chacune de mes lectures, la question qui se pose c’est : comment vais-je choisir la suivante! Je me cassais d’ailleurs un peu la tête à ce sujet juste avant de commencer à rédiger cet article. Bref, pour cette fois-ci, je me suis laissée tenter par l’auteure de Vampire Academy. Cette série avait un petit côté addictif très prometteur et j’avais deux de ses livres en attente. Je me suis donc plongée dans le Cygne noir de Richelle Mead. Voyons ce que j’en ai pensé. Continuer la lecture de « La série le Cygne noir »