Le portail des mondes, tome 2, d’Audrey C.

Le portail des mondes, tome 2, d’Audrey C.

À moins de lire l’une de mes critiques pour la première fois, vous connaissez mes petites manies concernant les séries. Quand je les commence, je les termine! Bon, c’est vrai que lorsqu’il s’agit de service presse, je peux faire une exception. Dans ces cas-là, si je pense que la suite n’est pas pour moi, je préfère la laisser à d’autres plus à même de l’apprécier. Cela dit, si vous avez lu mon avis sur Le portail des mondes, tome 1, vous savez que ce n’est pas un problème en l’occurrence et le sujet de cet article ne sera donc pas une surprise! Je viens de terminer Le portail des mondes, tome 2 écrit par Audrey C. et, avant de vous en parler, je remercie de nouveau son auteure pour sa confiance.

Le portail des mondes, tome 2, d’Audrey C.
Synopsis :

Avec l’aide de Gawan et Sven, Cassie a retrouvé sa sœur. Mais, ça ne s’était pas passé comme elle l’avait espéré. Amy a tenté de la tuer! Elle n’est plus elle-même. Que lui est-il arrivé? Que les mörkeriens lui ont-ils fait? Et que faire pour l’aider!? Si Cassie ne veut pas perdre le dernier membre de sa famille, c’est un mystère qu’elle devra résoudre, alors que la guerre fait rage sur les différents mondes. Cassie arrivera-t-elle à convaincre les autres races de prendre les armes et de s’unir contre l’envahisseur afin de sauver ce qui peut encore l’être?

Mon avis :

Nous retrouvons nos héros là où nous les avions laissés. Avec Amy étranglant sa sœur, c’est peu dire que la situation est dramatique. Et ce n’est pas près de s’arranger. Dans la vie réelle, on a beau dire, on ne peut jamais savoir à l’avance comment on réagira en cas de danger ou d’un stress intense. Nos propres réactions sont imprévisibles. Dans la fiction, quand on essaie de dépeindre ça, la ligne peut-être très mince entre une réaction exacerbée et excessive. Hélas, selon moi, dans le portail des mondes, tome 2, Audrey C. l’a franchie. On reconnaît plus toujours les personnages qui avaient été si bien dépeints dans le tome 1. Cassie ne montrait pas ses émotions. De son sang-froid qui lui avait valu le surnom de icegirl, il ne reste plus que sa volonté de ne surtout pas trahir de faiblesse. Elle ne se contrôle plus.

Dans ce que j’ai lu de cette trilogie, il semble y avoir deux points récurrents. Le premier, dans l’un et l’autre cas, ce sont de très bons livres qui auraient pu être des coups de cœur s’il n’y avait pas eu un élément problématique. Dans le tome 1 c’était le léger manque d’imagination dans la création des mondes, dans celui, je viens d’en parler plus haut. Le second point c’est que l’auteure sait très bien tirer son épingle du jeu de quelque chose qui aurait dû être un échec. Je m’explique!

Dans un livre, des réactions des personnages découlent des actions. Ouais, je sais, j’enfonce des portes ouvertes là. Habituellement, quand les réactions des personnages sont excessives et ne tiennent pas toujours la route, les actions deviennent du vrai n’importe quoi et le récit part en vrille. Ici, ce n’est pas le cas du tout. La crise de Cassie était peut-être exagérée, mais elle n’était pas sans fondement. L’histoire demeure logique, cohérente et addictive. Comment quoi, il manquait peut-être juste un peu de subtilité et de nuance au niveau des émotions. C’est dommage.

C’est dommage, mais pardonnable. Avec sa plume toujours aussi agréable à lire, Audrey C. m’a de nouveau conquise et j’ai dévoré ce second tome.

En résumé, Le portail des mondes, tome 2, d’Audrey C. est plus sombre que le premier, avec des émotions plus intenses. Bien que les personnalités des divers protagonistes soient moins bien définies, ce livre ne reste pas un moins un régal à lire que je recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *