Alyson de Julien Cordier

Alyson de Julien Cordier

Habituellement, quand je rédige un article sur un livre, je fais moi-même le synopsis. Je considère que ça montre ma vision de l’ouvrage et contribue à mon avis. Évidemment, il y a eu des exceptions. Quand j’étais en manque chronique d’idées pour écrire ce résumé, que je manquais de temps ou que j’étais trop fatiguée (on pourrait se demander pourquoi je me suis obstinée à écrire un article dans ces conditions, mais passons), ou tout simplement parce qu’à un ou deux termes près, j’aurais écrit la même chose. Le cas d’Alyson de Julien Cordier est différent. Moi je parlerais d’un jeune homme qui avait abandonné son rêve de faire carrière comme réalisateur au cinéma. Un voyage dans le temps avec sa famille lui offre une seconde chance. Mais si cela coûtait trop cher de modifier ce qui avait été, aurait-il le courage à son retour de changer les choses? De retrouver cette jeune fille dont il est tombé amoureux lors de ce voyage avant qu’elle ne devienne une star? Croyez-vous au destin?

L’auteur, lui, a choisi une toute autre approche. Alors voilà, avant de vous en parler, tout en le remerciant de sa confiance, je le laisse vous présenter son livre en vous mettant la description officielle.

Alyson de Julien Cordier
Synopsis

8 mai 2063, Willow drive, Greenport, Etats-Unis

Shaï est une étudiante de 17 ans très stricte avec elle-même. Passionnée de sciences naturelles, celle-ci aspire à devenir une des plus grandes chirurgiennes de sa génération. Malheureusement, malgré tous ses efforts pour tracer sa propre voie, la plupart des gens la connaissent comme étant la petite fille d’Alyson Hach, légende vivante de Hollywood, la seule actrice à avoir obtenu cinq Oscars dans toute l’histoire du cinéma.

Mais ce jour-là, sa vie bascule lorsque Lèv, son meilleur ami d’enfance, réapparaît dans sa vie et qu’elle découvre, par hasard, une incohérence génétique entre les groupes sanguins de sa mère et de ses grands-parents.

Quel est donc ce terrible secret que détient Alyson ?

Bien décidée à découvrir la vérité, Shaï est loin d’imaginer que toute cette histoire a commencé en France, sur la Côte d’Azur, en 2008, lorsque sa grand-mère a rencontré Frédéric, un jeune français venu du futur, qui va remettre en question sa notion de possible et d’impossible…

Et si vous pouviez remonter le temps et rencontrer l’actrice de vos rêves avant que celle-ci ne devienne célèbre…

Que feriez-vous ?

Mon avis

Un auteur offre une part de lui-même quand il écrit un livre. Que ce soit subtil ou flagrant, entre les lignes d’un ouvrage on peut découvrir celui qui l’a écrit. Dans Alyson, on sent la passion de Julien Cordier pour le cinéma et son attrait pour un certain pays. Quelque part, c’est une histoire très personnelle, presque intime. C’est une qualité en soi qu’il faut savoir apprécier et respecter. Hélas, ça peut parfois se compliquer quand le fantasme se heurte à la réalité.

Pour être honnête, j’avais trouvé qu’Alyson de Julien Cordier commençait plutôt mal. États-Unis, 2063, une jeune lycéenne apprend lors de ces cours quelque chose sur sa génétique qui la trouble. Elle va devoir attendre pour avoir des réponses. Le lendemain, lors du cours suivant, le professeur pour projeter des diapositives holographiques demande si quelqu’un ne pourrait pas fermer les lumières. En regardant autour d’elle si quelqu’un le fait, notre jeune fille découvre que son ami d’enfance est revenu. Un peu plus tard, elle a beau courir, retardée par le poids de son sac à dos, elle rate son autobus. Son ami retrouvé lui offre de la raccompagner chez elle à moto. Il s’était promis que s’il survivait jusqu’à ses 18 ans, il en aurait une.

La question qui tue. Voyez le problème ou êtes-vous en train de vous demander si je n’ai pas reçu un coup sur la tête? Il n’y a pas de lycée en Amérique du Nord. Inutile d’insister, ça n’existe pas. En extrapolant avec notre technologie actuelle, on pourrait croire que dans 40 ans si les écoles se sont suffisamment modernisées pour avoir des appareils holographiques, elles auraient aussi des routines intégrées, des interfaces ou au moins des commandes vocales pour fermer les lumières sans faire appel aux élèves. De même, on pourrait se demander ce qu’elle avait mis dans son sac pour qu’il soit si lourd, quand on songe au virage numérique et aux appareils de plus en plus légers. Son ami a attendu d’avoir 18 ans avant d’avoir une moto. Pourquoi? Il ne devait pas énormément y tenir puisqu’il aurait pu obtenir son permis à 16 ans. Et d’ailleurs, pourquoi notre jeune fille courait-elle pour prendre son bus, alors que logiquement, à 17 ans, elle aurait déjà dû avoir sa propre voiture?!

Vous me direz, ce ne sont que des détails. Ouais, certains plus dérangeant que d’autres, mais oui, en effet, ce ne sont que des détails. Le problème, c’est que c’est le résumé, très très résumé, des 13 premières pages. Pages version Kindle paper white et non une feuille A4. Ça fait beaucoup en peu de temps. J’ai été soulagée quand très vite le récit s’est déplacé dans l’espace et le temps pour se retrouver en France, à notre époque, ou 10 ans en arrière. Je pouvais mieux l’apprécier. Hélas, il finit par revenir aux États-Unis, dans le présent et le futur, et ces petits détails qui font que ça sonne faux continuent de se multiplier. C’est dommage, parce qu’aussi bonne que soit une histoire, un décor en carton-pâte ne lui rendra jamais justice.

Qu’en est-il de l’histoire, justement? Vous ne serez certainement pas étonnés, après ce que je viens de dire, si je décris Alyson de Julien Cordier comme un hymne aux films romantiques hollywoodiens. C’est vraiment l’impression que cela m’a donné. On y retrouve les mécanismes utilisés dans ce genre de film. L’auteur s’en est servi avec assez de brio pour leur conférer une certaine originalité. C’est une histoire légère, amusante et agréable à découvrir. Certains rebondissements sont prévisibles, d’autres moins. Avec talent, l’auteur nous entraîne dans son univers, nous fait partager sa passion. Je pourrais vous en dire davantage, mais je ne vais pas vous gâcher la découverte du récit, non?

Les personnages sont attachants. Chacun a sa propre complexité, ses défis à relever. On pourrait peut-être leur reprocher à l’occasion de s’attarder un peu trop sur le poids de leurs actes. D’un autre côté, c’est une question qui se pose vraiment quand tu vas dans le passé et qu’à ton retour tu en as les conséquences. Il n’en reste pas moins que c’était un plaisir de découvrir les personnalités de Frédéric et d’Alyson et d’assister à l’évolution de leur relation.

En ce qui concerne la plume de l’auteur, pour faire court, je pourrais dire qu’il écrit très bien. Si on entre dans les détails, je devrais admettre que son écriture était parfois un peu hésitante, moins affinée. Cela dit, il s’agit de son premier livre. C’est non seulement pardonnable, mais dans l’ensemble, c’est surtout très prometteur.

En résumé, Alyson de Julien Cordier est une jolie romance avec une touche de fantasy et de science-fiction. Si vous n’êtes pas aussi tatillons que moi sur les détails, ou si la culture des États-Unis vous est suffisamment étrangère pour ne pas voir ce qui cloche, vous devriez vraiment aimer ce livre. Sinon, ça reste néanmoins une très agréable lecture qui m’a fait passer un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *