Sous le regard de Laria de Chloé Garcia

Il y a un débat qui revient fréquemment. Préférez-vous lire un livre en version papier ou sur une liseuse? À chaque fois, les avis sont plutôt mitigés. Moi, je le reconnais, j’ai une tendance techno, gadget, geek et je lis presque exclusivement sur mon Kindle. D’ailleurs à chaque fois que je vais lire un livre imprimé, à moitié en blague, je dis qu’il est cassé. Il n’est pas rétroéclairé, il ne donne pas l’heure et quand je tape dessus, la page ne change même pas! Un comble! 😉

Cela dit, il y a des fois où le choix s’impose de lui-même. En service presse, j’avais accepté de lire Sous le regard de Laria de Chloé Garcia. Seulement, après avoir récupéré le fichier pdf offert et l’avoir converti en mobi, j’ai été forcé de constater que les mesures de protection de copyright mis en place le rendaient illisible sur mon Kindle. J’ai contacté l’auteure pour lui dire que si elle n’avait pas une autre version à me proposer, je ne pourrais hélas pas tenir mes engagements. Ce à quoi elle m’a répondu que non, son éditeur ne lui en avait pas fourni d’autres, mais qu’elle allait demander qu’une version papier me soit envoyée, parce que son plus grand désir est d’être lu. C’est un vœu louable et une gentille attention qui valaient la peine que je vous raconte cette petite anecdote avant de me pencher plus avant sur son œuvre et que je la remercie doublement pour sa confiance.

Car oui, maintenant que j’ai fini de lire Sous le regard de Laria de Chloé Garcia de Chloé Garcia, de quoi est-ce que ça parle?

Continuer la lecture de « Sous le regard de Laria de Chloé Garcia »

Les Écailles de l’âme, tome 1 : Le Vœu de Mylene Ormerod

Je ne peux juger que de ce que j’ai entre les mains. Je sais, je débute en défonçant joliment une porte grande ouverte. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que le service presse dont je vais vous parler aujourd’hui n’en est pas à sa première édition. De ce que j’ai compris, lorsqu’il a été repris par les Éditions de la Caravelle, le livre original a été divisé en 2. Donc, ce que je viens de lire, Les Écailles de l’âme, tome 1 : Le Vœu de Mylene Ormerod, n’est que la première partie du « véritable » roman. Est-ce que mon évaluation aurait été différente si j’avais pu lire le roman dans son intégralité? C’est une question qui trouva ou non sa réponse un jour ou l’autre. En attendant, penchons-nous sur le « tome 1 »

Continuer la lecture de « Les Écailles de l’âme, tome 1 : Le Vœu de Mylene Ormerod »

Vandi’a : l’Origine de Markus Charret

Je l’ai dit, redit et répété, je n’aime pas les nouvelles. C’est trop court pour moi. En contrepartie, et dans une logique certaine, j’ai un faible pour les gros livres dans lesquels que je peux me perdre allègrement, tant qu’ils ont quelque chose à dire. Pour cela, un Kindle a les défauts de ses qualités. Peu importe la taille du volume, dans ma main ils se présentent tous de la même manière et avec le même poids. Ce qui fait que si j’ai oublié ou négligé de vérifier le nombre de pages, je peux me faire surprendre… Oui bon, d’accord! J’en viens au fait et je l’admets, je suis en retard! En service presse, je viens de terminer Vandi’a : l’Origine de Markus Charret. Avec ses 653 pages, j’aurais eu de quoi me pourlécher de plaisir anticipé, si je ne l’avais pas remarqué trop tard et n’avait pas de ce fait très mal géré mon temps. Cet article aurait dû être publié avant le 30 juin… Promis, j’irai me taper sur les doigts, mais après vous en avoir parlé, en remerciant, au passage, l’auteur de sa confiance.

Continuer la lecture de « Vandi’a : l’Origine de Markus Charret »