La série: L’Âge du feu

J’ai été un peu occupée ces derniers temps. Mon anniversaire, des achats à faire, etc… Rien d’important, des broutilles, mais qui prennent du temps et ce temps… Ben c’est en partie sur ma lecture que je l’ai pris. Ceci explique donc les délais depuis la dernière chronique. Cela dit, je viens de terminer L’Âge du feu de E.E. Knight et je vous en parle!

Synopsis tome 1 : Dragon

Au plus profond d’une caverne naît une couvée de dragons, 5 petits dragonnets. Après la lutte instinctive entre les mâles, il n’en reste plus que 4. Le rouge a été tué, le cuivré estropié, le gris sans écaille est sorti vainqueur. Ils auraient dû grandir là, tranquillement, jusqu’à être capable de cracher leur premier feu, mais des nains attaquent leur refuge, en l’absence du père. La mère et la plus jeune des sœurs sont tuées. Auron et Wistala réussissent à fuir. Ils sont encore si jeunes et les nains sont à leur poursuite. Pour les éloigner de sa sœur, Auron se sacrifie. Ainsi commence son périple dans un monde dangereux.

Synopsis tome 2 : La Vengeance du dragon

Wistala était la 4e née de la couvée, la plus forte des deux sœurs. Auprès de sa mère, elle apprenait son héritage, jusqu’à l’attaque des nains. Demeurée seule, elle part à la recherche de son père. Elle le retrouve blessé, incapable de voler. Elle fait de son mieux pour le soigner, mais c’était sans tenir compte de ceux à leur poursuite. Un jour, elle se le promet, elle le vengera, elle les vengera tous! En attendant, protégé par un elfe au grand cœur, elle grandit et découvre le monde à sa façon.

Synopsis tome 3 : Dragon Banni

À peine sorti de l’œuf, il a perdu le duel. Il a été estropié. La fièvre du combat éteinte, il ne souhaitait que se réfugier dans la chaleur et l’odeur de sa mère, mais il ne pouvait pas. Il était banni, seul et sans nom. Triste et amer, avide de compagnie, il se fait piéger. Il trahit les siens et se faire trahir en retour. Le prix à payer sera lourd. Exilé, encore plus seul, il découvre la retraite des derniers dragons dans le monde d’En-Bas. Là il trouve une nouvelle famille, et de nouvelles intrigues…

Synopsis tome 4 : L’attaque du dragon

Wistala a appris que son frère AuRon est vivant et vice versa. AuRon aussi croyait sa sœur morte et apprend qu’elle est toujours en vie. Ils se cherchent et au cours de leur recherche, le hasard les conduits tous les deux au même endroit, au cœur de l’Empire où leur frère cuivré, désormais connu comme RuGaard, est le tyr. Chacun a développé sa vision du monde. Un lourd passé les unit. Comment se passeront les retrouvailles?

Synopsis tome 5 : La Domination du dragon

La reine et compagne de RuGaard a perdu ses ailes lors d’un combat. Elle ne se sent plus apte à remplir ses fonctions. Il y a tant à faire et un complot pourrait menacer la vie de celui qu’elle aime. Elle demande à Wistala de la remplacer au titre de reine consort. Wistala croit à une égalité entre hominidés et dragons. RuGaard veut dominer les hominidés pour assurer l’avenir des dragons. Et AuRon voudrait juste demeurer sur sa petite île à l’écart loin de tout ce qui marche sur deux jambes. Dans ce nouvel empire, à la fois dans le monde d’En-Haut et d’En-Bas, comment chacun trouvera-t-il sa place?

Synopsis tome 6 : Le Destin du dragon

RuGaard, AuRon et Wistala ont été bannis de l’empire. Le temps passe et la situation dégénère sous le règne du nouveau tyr. Ses mauvaises nouvelles font craindre le pire pour les compagnes des deux mâles retenues là-bas. Une fois encore, les deux frères et la sœur devront s’unir pour faire face à une menace contre les dragons.

 

Écrire une histoire à propos de dragons n’est pas si évident. Tout le monde sait, ou croit savoir, ce qu’est ou n’est pas un dragon. À quoi ils ressemblent, ce qu’ils peuvent faire, etc… Ce sont des êtres mythiques et très complexes. La plupart du temps, ils jouent un rôle secondaire et même là, j’en ai vu des pas très réussis. C’est bien gentil de mettre un dragon, mais il doit apporter quelque chose. Si c’est pour en faire une monture qui parle, ça ne vaut pas le coût. Bref, avec L’Âge du feu E.E. Knight réussi à relever le défi avec brio. Ses dragons évoluent de manières crédibles au milieu d’intrigue politique, d’instinct et de dangers. Parfois cruels, parfois attachants, ils sont… ce qu’ils doivent être, intelligents, non-humain et possédant leurs propres objectifs, survivre étant en tête de liste. Cette histoire pourrait être un chef-d’œuvre, mais… car oui il y a un « mais »… Si j’ai pris autant de temps pour la lire, mes diverses occupations n’étaient pas les seules à cause. J’ai eu un peu de mal à rester immergée dans le récit. Le mal en revient à l’auteur, au traducteur, au correcteur ou à la version numérique. Dans les trois derniers cas, la maison d’édition n’a vraiment pas fait son job! Je m’explique. Dans un des tomes, tous les points d’interrogation, sans exception, ont été remplacés par des points-virgules. Tout au long de la série, il y a de la confusion dans les noms des dragons. Par exemple, AuRel est parfois le père ou le grand-père de nos héros, ça dépend de l’humeur, et les compagnes de RuGaard et AuRon ont presque l’air interchangeable. Autrement dit, pour suivre, il faut s’accrocher! Pour conclure, c’est une excellente histoire, pour ceux qui aiment les dragons, mais qui aurait besoin d’une bonne correction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *