Les Chroniques et Les Légendes des Ravens

Incroyable, mais vrai, après près d’un an, j’ai enfin réussi à terminer ce que j’avais acheté lors de la #GrosseOp. Comme quoi, j’avais fait fort… Et qu’avoir un tas de premiers tome de saga, quand on tient à lire ladite série au complet, ça prend un certain temps. Enfin, les Ravens de James Barclay étaient la dernière série sur ma pile à lire… ou les deux dernières… Dans la version originale, il y en avait deux, les chroniques et les légendes. En version française, Bragelonne l’avait d’abord publié ainsi. Dans la version numérique que je me suis procurée, bien que Bragelonne soit toujours mentionné comme l’éditeur, c’est le logo de Mylady qui apparaît sur la couverture et, en apparence, c’est présenté comme une seule saga de 7 tomes. Compliqué? Pas vraiment… La seule question était de savoir comment je présenterais ma critique, en un ou deux articles? Finalement, puisque j’ai autre à faire, comme par exemple écrire le tome 2 du cœur de l’Oealys, j’ai décidé de vous en parler en une seule fois. Donc, voyons de quoi parlent les chroniques et les légendes des Ravens par James Barclay! Continuer la lecture de « Les Chroniques et Les Légendes des Ravens &rquo;

Un extrait du chapitre 17 du tome 2 du cœur de l’Oealys

Je ne sais pas pourquoi… Je m’étais mis en tête que le tome 2 du cœur de l’Oealys, la nouvelle reine, devait avoir 29 chapitres. En fait, selon le plan… Il n’y en a que 25! Puisque je viens de terminer le 17e, je commence enfin à voir la lumière au bout du tunnel. C’est très encourageant. Cela veut aussi dire que, même si je vais continuer jusqu’à la fin à vous donner des nouvelles de la progression de la rédaction, je cesserai bientôt de publier des extraits. Je ne vais tout de même pas vous dévoiler la fin du livre! Si?

Bref, je passe au suivant et, pour l’instant, je vous offre un autre petit extrait pour fêter ça!

 

Extrait de la nouvelle reine, chapitre 17:

Harassés par cette allure soutenue, la vision de la forêt par-delà Grimstone nous fut un régal. L’atteindre, y accéder, humer ses parfums, ouïr le chant des oiseaux et le jeu du vent dans les branches, me permit de respirer à nouveau. J’étais de retour chez moi. Enfin. Ma tête s’emplit de voix familière. Une mélodie réconfortante, d’où jaillit une fausse note, une broutille. C’eut été anodin, elle n’aurait pas retenu mon attention, si elle ne s’était répétée. Un bref aperçu des alentours du Sanctuaire, via les yeux d’un tiers, apporta un point d’orgue. Mes épaules s’affaissèrent légèrement. Je soupirai. Les doigts de Paul effleurèrent ma joue.

– Des ennuis? Continuer la lecture de « Un extrait du chapitre 17 du tome 2 du cœur de l’Oealys &rquo;