Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin

Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin

Dans cet article, il sera fait mention d’une très, très, très vilaine auteure. Si, si, je vous assure! Elle m’a torturée avec une nouvelle! Que vous le sachiez ou non, les nouvelles sont ma petite bête noire. C’est trop court pour moi. Je trouve toujours qu’elles sont soit superficielles et sans intérêt, soit elles vous laissent sur votre faim. Évidemment, chaque règle a son exception. Quand il s’agit d’un prologue ou d’une petite histoire bonus à une série, je peux me laisser tenter. Ma curiosité me perdra. C’est avec cette faille qu’elle m’avait eue! Me laissant espérer que le tome 1 de la série dont cette nouvelle était le prologue sortirait sous peu. Et voilà… Des mois plus tard, je suis encore là avec un petit air de chien battu et un filet de bave coulant du coin de la bouche à attendre de pouvoir le lire. Si ce n’est pas de la cruauté ça! Pourtant, lorsqu’elle est venue me proposer un autre de ces écrits, je me suis encore fait avoir. Il faut croire que je n’aurai rien appris ou que c’était trop tentant. Je suis incurable.

Bref, me revoici donc pour vous parler de Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin. Je la remercie de me faire confiance à nouveau, en espérant qu’elle aura bien pris mon entrée en matière et qu’elle ne m’en voudra pas.

Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin
Synopsis

Un accident, une bêtise somme toute pas si grave, mais au détriment de la mauvaise personne et voilà que Rodrik est dans de beaux de draps! Pour sauver sa tête mise à prix, ce brave petit gars pas trop malin, va suivre les conseils de sa m’man et aller demander de l’aide à la sorcière du marais, Germaine Lacrevure. Une femme particulière au fort caractère… Si on peut dire… Avec politesse… Si on veut éviter de se faire épiler le fondement sans anesthésie.

Mon avis

Habituellement, je prends 2 ou 3 points qui m’ont le plus marquée dans un livre et je m’en sers pour monter ma critique. Je les détaille et je pars d’eux pour mettre en lumière le bon et le mauvais et tenter de faire un portrait objectif et constructif de mon opinion. Là, ça va être difficile parce que Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin est juste excellent! Je sens que ça va être court ce texte…

Ce qu’il faut savoir c’est que ce livre a été écrit en relevant le défi du Textober. Autrement dit, pour tout le mois d’octobre, il y avait un mot par jour d’imposer et chaque petit chapitre va correspondre à ce mot. L’auteure dit elle-même qu’elle s’est beaucoup amusée à relever ce défi et ça se voit, elle nous le partage. C’est drôle, léger, addictif et bien écrit. Les inventions de la sorcière sont incroyables. Les personnages sont attachants ou d’un ridicule consommé, selon le cas.

Si j’avais un reproche à faire à Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin, parce qu’il faut bien lui en trouver une, ce serait que ce livre est trop court! (À croire qu’elle m’en veut personnellement. Je plaisante!) On en voudrait plus. Ce n’est pas un gros défaut.

Bref, pour le plaisir ou pour mettre un baume sur votre moral au cœur de la grisaille hivernale, allez vite lire Germaine Lacrevure d’Alizée Villemin. Je vous mets au défi d’arriver à la dernière page sans avoir ri ou afficher un grand sourire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *