Les dieux-guerriers d’Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau

Les dieux-guerriers d'Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau

La neige fond. L’air est doux. La température monte. Le printemps est arrivé. En thème avec ce signe de renouveau, j’ai retrouvé mon autorisation à écrire des commentaires sur Amazon! Les dieux-guerriers d’Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau sera le premier à en profiter. En service presse, je viens donc de terminer ce livre et en remerciant l’auteur de sa confiance, je vous en parle.

Les dieux-guerriers d'Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau
Synopsis

Matthew Baker avait une vie des plus ordinaires. Un appartement. Un travail. De la difficulté à approcher le sexe opposé. Banal. Le temps et la réalité du quotidien l’avaient éloigné de ses rêves d’enfance, sans en effacer toutes traces. Alors que l’amour frappe à sa porte, il se voit offrir un nouvel emploi par son plus vieil ami. Ce qui semblait une opportunité se termine en désastre. Non seulement sa vie privée avait-elle été sacrifiée au profil de celle professionnelle mais de plus, le projet s’avère un échec. Difficile d’en découvrir la raison avec un investisseur mafieux à ses trousses. Si seulement c’était là le plus gros problème…

Des millénaires plus tôt, dans un autre univers, le dieu-guerrier Brehnor était parti combattre les Fléaux qu’il accusait d’avoir rompu la trêve. Ce combat s’était retourné contre lui et au final, la Terre lui servait de tombeau depuis des siècles. Parti à sa recherche, la déesse-guerrière Leerina retrouve son corps… puis son âme en Matthew. Le hic, elle n’était pas la seule à le chercher. Les Fléaux arrivent. Aussi invraisemblable que cela semble être, Matthew pourrait-il être le seul espoir de l’humanité?

Mon avis

Les dieux-guerriers d’Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau est une heureuse fusion entre la science-fiction, la fantasy, le fantastique et l’horreur. Prenant de-ci de-là des classiques dans chacun des genres, ce livre remélange les cartes afin d’en tirer quelque chose d’original et d’intéressant.

On y suit les aventures de Matthew Baker, un trentenaire tout ce qu’il y aurait de plus banal, s’il n’était le vaisseau de l’âme d’un dieu-guerrier. L’apprendre n’est pas une sinécure, en particulier avec les circonstances qui vont de pair. Sa vie bascule du tout au tout, et il doit faire avec. L’intrigue des dieux-guerriers d’Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau est bien ficelée. Rien n’est dû au hasard. Les évènements s’enchainent avec cohérence et sont habilement amenés. Ce premier tome se concentre sur notre planète, alors, bien entendu, il demeure plusieurs zones d’ombre concernant l’autre univers. On n’en sait néanmoins assez pour bien établir le récit et la suite apportera, sans aucun doute, des réponses.

Les personnages sont bien conçus et criant de crédibilité. Chacun est unique, avec une personnalité bien campée. Ils ont leurs bons et leurs mauvais côtés, leurs forces et leurs faiblesses. Leur psychologie est travaillée et bien dépeinte. Sont-ils attachants pour autant? Ou plutôt, m’y suis-je attachée? J’aurais aimé.

Après tant de fleurs, voilà qu’arrive hélas le pot. Vous ne l’auriez sans doute pas deviné jusqu’ici, mais cette lecture me laisse mitigée. J’ai voulu faire ressortir les bons points, car il y en a, avant d’arriver à celui qui me pose problème. Il est de taille et incontournable, puisqu’il s’agit d’un livre, c’est la plume de l’auteur.

Bon, je ne vais pas me contenter de lâcher ça comme une bombe. Comme rien n’est tout blanc ni tout noir, je vais élaborer un peu. Le texte des dieux-guerriers d’Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau est travaillé. On sent l’attention qui a été mise dans le choix des mots. Ce n’est pas bâclé. Les descriptions sont riches, romantiques et poétiques. L’évolution est réaliste, il prend son temps pour que tout s’emboîte bien. Alors qu’est-ce qui cloche? Ça tient en un mot : trop. Trop de descriptions, trop détails, trop de tergiversations dans les discussions. Parfois, il faut simplement aller au but. En une phrase on peut faire savoir que tel à confier ses hésitations à tel. Ce n’est peut-être pas forcément utile d’assister à toute la scène, voire toutes les scènes. Il n’y avait plus de place pour l’imagination. C’est triste à dire, mais je ne vois pas comment le faire autrement tout en restant honnête, j’en perdais l’envie de lire. Notez, il s’agit là d’une appréciation personnelle selon mon goût. Si cela se trouve, vous ne serez pas d’accord avec moi et tout ce que j’ai écrit plus haut demeure vrai.

En résumé, j’en suis navrée, mais le style d’écriture de l’auteur n’était pas pour moi. Cela dit, Les dieux-guerriers d’Hæna, tome 1 : Le Maître des Hordes de Rémy Garreau combine un mélange des genres entre science-fiction, fantasy, fantastique et horreur très réussi qui vaut la peine d’être souligné. Lisez-en un extrait! Et si cela vous plaît, n’hésitez pas, la découverte pourrait valoir le détour.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

%d bloggers like this: