La trilogie: Le pouvoir des Lys

Le pouvoir des Lys, écrit par Maria V. Snyder

Le tortionnaire d’accrocs aux livres, j’ai nommé Bragelonne, sort demain de nouvelles intégrales potentiellement intéressantes, et pour un temps limité. Afin d’épargner mon pauvre petit budget vulnérable et malmené, je les attends avant de faire d’autres achats. Donc, comme mentionné à la fin de mon article sur Les portes du secret, j’ai continué avec la relecture d’une autre série de la même auteure, soit Le pouvoir des Lys, écrit par Maria V. Snyder. Je vous en parle!

Le pouvoir des Lys, tome 1: Précieuse

Synopsis tome 1 : Précieuse

Une peste a ravagé les Quinze Royaumes. Les deux tiers de la population en sont morts. Accusés d’en être responsable, les guérisseurs ont été traqués et exterminés. Depuis trois ans, Avry se cache et fuit. Elle est devenue très douée en la matière. Sa seule faiblesse : elle est incapable de regarder un enfant souffrir sans lui venir en aide. Savoir qu’en guise de remerciement ses parents la livreront n’y change rien. Encore une fois, elle n’a pas pu résister. Elle a guéri cette petite fille si mignonne. Mais, cette fois, elle n’a pas eu le temps de s’enfuir. C’est la fin. En prison, elle attend son exécution. Les mesures pour son cercueil sont déjà prises. Alors qu’elle se résigne, un homme, Kerrick d’Alga, vient l’aider à s’évader. Son secours a un prix. Dans ses rêves les plus fous, Avry s’imaginait que les autres guérisseurs s’étaient réunis et attendaient à l’abri la fin de la tempête. En réalité, elle l’apprend, elle est la dernière. Kerrick a besoin d’elle pour sauver la vie du prince Ryne. Selon lui, il est l’unique chance de ramener la paix et la prospérité dans les Quinze Royaume. Avry n’est pas de cet avis et elle n’est pas prête à offrir sa vie pour un homme qu’elle déteste.

Le pouvoir des Lys, tome 2: Magique

Synopsis tome 2 : Magique

On ne guérit pas de la peste. On en meurt. Voilà pourquoi les guérisseurs n’avaient pas pu la soigner. Parce que si leur patient survivait, eux, rien ne pouvait les sauver. Avry savait ce qui l’attendait en sauvant Ryne. Elle l’avait accepté. Pour la paix. Pour contrer les horreurs de Tohon. Elle est morte, mais un Lys de la Paix l’a ramené à la vie. Puisque personne, à l’exception de Kerrick, ne sait qu’elle a survécu, elle convainc ce dernier de garder son secret. Son une fausse identité, elle rejoint l’armée d’Estrid pour glaner des renseignements avant l’arrivée de Ryne. La guerre est déclarée, tous doivent s’unir contre Tohon.

Le pouvoir des Lys, tome 3: Puissante

Synopsis tome 3 : Puissante

Tohon est mortellement blessé et en stase. Kerrick est porté disparu et considéré comme mort. Mais dans son cas, Avry refuse de se résigner. À deux reprises déjà elle l’a cru mort. Pas cette fois! Elle veut croire et elle le cherchera. Pendant ce temps, Celina prend la tête de l’armée de Tohon pour poursuivre sa guerre. Le roi squelette arrive par le sud avec ses propres projets. Et Ryne mène sa résistance entre les deux. La clé de cette guerre, qu’elle le souhaite ou non, pourrait bien être Avry. Après tout, n’a-t-elle pas promis à deux enfants de guérir le monde?

 

Avec Le pouvoir des Lys, la plume de Maria V. Snyder nous entraîne au milieu des complots, des ambitions, des mensonges et des intrigues. Une autre manière de résumer cette série serait : « Il était une fois, un groupe d’étudiants dans une académie dédiée aux enfants des dirigeants. À la fin de leur étude, ils devaient élire un roi des rois. Le perdant n’a pas accepté sa défaite. Il a continué le jeu… Grandeur nature… » Avry n’était qu’une apprentie au moment de la peste. Elle n’est en rien responsable des erreurs de la guilde des guérisseurs. Pourtant, c’est en portant le poids de leurs fautes, au milieu du chaos, qu’elle évolue, débrouillarde, courageuse et très entêtée. À la première comme à la… euh… combien de fois l’ai-je lu déjà? Je ne sais plus… Enfin, comme à chaque fois, je suis restée accrochée à ses aventures avec plaisir. Si je devais émettre quelques petits bémols… À partir du second tome, certains chapitres se terminent avec le point de vue de Kerrick. Bien qu’ils apportent quelque chose à l’histoire, je trouvais certains de ces passages un peu longuets. De plus, il y a quelques petites fautes d’incohérence, telle une arme réquisitionnée qui se retrouve en sa possession miraculeusement plus tard. C’est agaçant, surtout quand on est pointilleux à ce sujet comme je peux l’être. Mais, en l’occurrence, ça n’a pas suffi pour me gâcher me lecture. Bon, ce n’est pas un grand scoop puisque, après tout, je relisais cette série! Ce que je n’aurais pas fait si elle ne me plaisait pas. Bref, à vous de découvrir Le pouvoir des Lys!

Une pensée sur “La trilogie: Le pouvoir des Lys”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *