L’Appel du Destin

L'Appel du Destin écrit par Fiona McIntosh

Le résultat des récentes manigances de Bragelonne… Si, si! « Manigances » est bien le terme exact. Ils ont usé et abusé de ma faiblesse, de mon attachement immodéré à la lecture. Le résultat donc, est de 3 intégrales, de 14 premiers tomes de série, du tome 1,5 du Cycle des démons (Ce livre raconte une histoire secondaire. Il est plus petit que les tomes réguliers de la saga, pourtant, normalement, il est au même prix. Pour ce que c’est, je trouvais que ça ne valait pas le coût et j’avais étouffé ma curiosité. La #GrosseOP a réglé la question!) et de L’Appel du Destin écrit par Fiona McIntosh. Vous l’aurez remarqué, j’ai été raisonnable. Ça aurait pu être pire. Pour entamer cette nouvelle pile de livres à lire, parce qu’il faut bien commencer quelque part, j’ai choisi L’Appel du Destin de Fiona McIntosh et je vous parle.

L'Appel du Destin écrit par Fiona McIntosh

Synopsis

Griff a un secret. Depuis sa plus tendre enfance, il entend les pensées des gens. C’est très désagréable et il a ça en horreur. Il a appris à se fermer pour l’éviter autant que possible. Pourtant, lorsque le directeur du cirque ambulant, qu’il a rejoint avec ses frères, l’apprend, il veut l’obliger à se donner en spectacle. Pour ce faire, il menace ses frères, sa nouvelle amie Tess et les créatures de cette dernière. Griff n’a pas le choix. Pour protéger ceux qu’il aime, il doit se soumettre… du moins le temps de réussir à s’enfuir. En abaissant ses barrières, il entend une mystérieuse voix l’appeler au secours. À treize ans, Lute est le prince héritier de la couronne. Un fait qui ne plaît pas à son oncle Janco, le frère de son père. Avant l’arrivée improbable de cet enfant, c’était lui qui devait hériter. Le trône lui revient et il a bien l’intention de s’en emparer. Lute échappe de peu à sa tentative d’assassinat en sifflant d’un sifflet pour appeler à l’aide.

 

Que dire de l’Appel du Destin du Fiona McIntosh? Il y a du bon et du mauvais. D’un côté, le rythme du récit est soutenu et captivant. D’un autre, il est truffé de coïncidences et de personnages caricaturaux. Ma première impression m’avait laissé un sentiment de facilité. Une histoire légère, à lire sans trop se casser la tête… Parce qu’elle ne contient aucun élément pour ce faire… Elle est un tantinet prévisible, et c’est un euphémisme. Au fil de ma lecture, un autre terme est ressorti pour la qualifier : enfantin. En ce qui me concerne, ce n’est pas nécessairement un problème en soi. Je n’ai rien contre la littérature jeunesse, à petite dose dans certains cas, mais disons que je m’attendais à un niveau légèrement plus élevé. Dans le titre, sur Amazon, il est écrit 15 + en parenthèse. Si c’est pour l’âge recommandé, je le baisserais à 12, voire 10 ans. Ce n’est pas peu dire. En prenant tout cela en considération, je dirais que l’Appel du Destin est un joli petit récit divertissant, qui permet de passer un bon moment, mais que je n’aurais peut-être pas nécessairement envie de relire. Ça tombe bien, j’ai encore beaucoup d’autres choses à lire!

Une pensée sur “L’Appel du Destin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *