Le premier cycle de L’Assassin royal

premier cycle de L’Assassin royal de Robin Hobb

Je vais commencer cet article par un petit coup de gueule. La saviez-vous? Robin Hobb a une certaine prédilection pour les trilogies. 4 des 5 cycles de son immense saga, incluant celui dont je vous parle aujourd’hui, en sont. Ça ne parait pas beaucoup. Lors de la traduction, l’éditeur a pris les 6 tomes des deux premiers cycles parlant de FitzChevalerie, il les a séparés en 13 volumes réunis sous le titre de L’Assassin royal, puis il en fait 4 intégrales intitulées la Citadelle des ombres. Compliqué? Embêtant surtout! Moi qui n’arrive pas à débuter une série sans en lire tous les livres, que devrais-je dire quand j’en commence un et qu’il en manque la moitié voire les deux tiers! Ce n’est pas plaisant, mais quand tu les as tous, c’est tolérable et ça ne mériterait pas que je m’épanche ainsi. Ce qui m’énerve vraiment, c’est la décision qui a sous-tendu cette division arbitraire. De nombreuses raisons pourraient être évoquées, mais l’une me semble plus évidente que les autres. En version numérique, l’ensemble de la première trilogie en version originale coûte 3$ de plus qu’un seul et unique tome en version française. Sachant qu’à l’exception du tome 1, ce ne sont même pas des livres entiers, je trouve que l’éditeur se moque franchement de nous. En vérité, c’est tellement de l’arnaque que si je m’étais rendu compte de cela à l’époque où je les ai achetés, j’aurais protesté en gardant mon argent. Cela étant, ce qui est fait est fait et je ne suis pas ici pour critiquer la politique des maisons d’éditions, mais pour donner mon avis sur mes lectures. Alors, qu’en est-il de ce premier cycle de L’Assassin royal de Robin Hobb?

L'Assassin royal, tome 1: L'Apprenti assassin

Synopsis tome 1 : L’Apprenti assassin

Ce serait-il contenté de naître que Fitz aurait bouleversé le destin des Six-Duchés. Fils illégitime du roi-servant Chevalerie, il cause l’abdication de son père lorsque son existence est révélée. Conduit à Castelcerf, confié au soin de Burich, il grandit à l’écurie jusqu’au jour où il attire l’attention du roi Subtil. Un bâtard royal est une créature unique. Membre de la famille sans en être, il peut être employé là où il serait trop risqué d’envoyer un prince. C’est une arme à ne pas mettre en toutes les mains et qui ne peut être laissé au bord du chemin. Le roi le sait. S’il ne peut reconnaître son petit-fils, il peut acheter sa loyauté contre sa protection et une bonne éducation. Il peut se lier afin de le former pour en faire son assassin.

L'Assassin royal, tome 2: L'Assassin du roi

Synopsis tome 2 : L’Assassin du roi

Fitz a survécu au complot de Royal et est revenu à Castelcerf. Cependant, il ne revient pas des montagnes indemnes. Le poison lui a laissé des séquelles. Dès son retour, sa priorité était de retrouver Molly, sa bien-aimée. Il n’a pas à la chercher bien loin. À bout de ressource, elle était venue à lui durant son absence. En apprenant sa véritable identité, elle pense qu’il s’est moqué d’elle. Fitz ne demanderait pas mieux que de la détromper, mais au milieu des intrigues de la cour, est-ce judicieux? Ne risque-t-il pas seulement de la mettre en danger? Car entre les forgisés, les pirates rouges et les ruses de Royal, les menaces ne manquent pas.

L'Assassin royal, tome 3: La Nef du crépuscule

Synopsis tome 3 : La Nef du crépuscule

Le roi Subtil ne va pas bien. Le roi-servant Vérité se tue à protéger les côtes à l’aide de son Art, isolé dans sa tour. Pendant ce temps, Royal tisse sa toile pour acquérir plus de pouvoir. Quand les bateaux sur lesquels Vérité avait mis tant d’espoir ne suffisent pas, il décide de s’en remettre aux légendes. Comme son ancêtre avant lui, le roi Sagesse, il partira demander l’aide des Anciens. Le problème, c’est que pour cela, il doit abandonner son père malade, son épouse et son enfant à naître aux manigances de Royal. Fitz arrivera-t-il à les protéger?

L'Assassin royal, tome 4: Le Poison de la vengeance

Synopsis tome 4 : Le Poison de la vengeance

FiztChevalerie Loinvoyant est mort dans les cachots de Royal… Officiellement, du moins. Sauvé par Umbre et Burich à l’aide de la magie du Vif, il n’est pas certain de vouloir les en remercier. Marqué par la torture qu’il a subie, il rejette son ancienne vie. Il est mort aux yeux de tous et préfère le rester. Désormais, il n’a plus qu’un but : tuer Royal, qui s’est emparé du trône.

L'Assassin royal, tome 5: La Voie magique

Synopsis tome 5 : La Voie magique

Fitz a complètement raté sa tentative d’assassinat. Pire, sans Vérité, il ne s’en serait pas sorti vivant. Lorsqu’il l’a sauvé, volontairement ou par accident, son oncle lui a imposé une instruction par l’Art. « Rejoins-moi ». Qu’il le veuille ou non, il doit y obéir. Mais la route n’est pas sans danger. Royal, le sachant en vie, a mis sa tête à prix et a lancé des hommes à ses trousses.

L'Assassin royal, tome 6: La Reine solitaire

Synopsis tome 6 : La Reine solitaire

Dans les montagnes, Fitz, le fou, Kettricken, Astérie et le loup continuent leur route à la recherche de Vérité. Dans les vestiges d’une cité des Anciens, Fitz découvre quelques indices. Mais, ils doivent se dépêcher. Le clan et des soldats de Royal sont à leur poursuite et ils se rapprochent.

 

Chaque fois que je lis cette série, d’un côté je n’arrive pas à décrocher, de l’autre je ressens une intense frustration! J’aurais envie de secouer les personnages, de leur expliquer ceci ou cela! Tant de choses auraient pu être évitées si telle ou telle chose avait été dite ou faite. Et pourtant, rien n’est superflu ou gratuit. Ce ne sont que des hommes et des femmes avec leurs bons et leurs mauvais côtés, leurs ambitions et leurs désirs. Ils avancent au mieux de leurs capacités armées de leurs croyances, de leurs forces et de leurs faiblesses. Les personnages sont riches, complexes et cohérents. Robin Hobb ne s’est pas contenté de faire une caricature qui correspondrait à ses besoins. De Royal à Fitz, en passant par Burich et Vérité, on voit non seulement qui ils sont, mais aussi ce que la vie a fait d’eux. Dans ce cycle, au milieu d’une lutte de pouvoir et d’une guerre, les réponses qu’on trouve soulèvent peut-être davantage de questions qu’il n’y paraît. C’est à suivre! Si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite à découvrir la plume addictive de Robin Hobb dans ce premier cycle de L’Assassin royal… En l’empruntant peut-être à la bibliothèque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *