La trilogie Sidhe

Sidhe écrit par Sandy Williams

Que le temps passe vite! Entre mon mariage, sa préparation, ses à-côtés, mes efforts pour rattraper mon retard dans l’écriture de mon tome 2 et Noël qui approche, j’ai complètement loupé la #PetiteOP! L’an dernier, elle avait été très utile pour compléter quelques séries dont j’avais acquis le premier tome lors de la #GrandeOP. Tant pis pour moi, ce n’est pas dramatique. Je me débrouillerai autrement. D’ailleurs, je me suis réattaquée à ma pile de livres à lire avec la trilogie Sidhe écrit par Sandy Williams, et je vous en parle!

Sidhe, tome 1: La Diseuse d'Ombres
Synopsis tome 1 : La Diseuse d’Ombres

À l’âge de seize ans, McKenzie Lewis a été entraînée dans une guerre dont elle ignorait tout, dans un autre monde, celui des faes, le Royaume. Rares parmi les humains sont ceux qui ont la capacité de les voir. Encore plus rares sont ceux capable de lire leurs ombres quand il se téléporte. Elle est l’une d’entre eux, une diseuse d’Ombres. C’est la raison pour laquelle Thrain l’avait enlevée et c’est pour cela, qu’après qu’on l’eut sauvée, elle a passé 10 ans au service du roi des faes. Au cours de ces années, elle a tenté de vivre une vie normale dans le monde des humains. Être appelé à tout moment à lire des ombres ne lui a pas facilité la tâche, certains l’ont même cru folle. Et pour sa vie sentimentale, être amoureuse de Kyol, le maître d’armes du roi, alors que cet amour est interdit, n’était vraiment pas l’idéal. Mais voilà que les rebelles ont appris son nom et où la trouver. Pour la première fois, Kyol n’arrive pas à la protéger. Retenue captive par Aren, McKenzie risque de devoir remettre en cause tout ce qu’elle croyait savoir sur la guerre sévissant dans le Royaume.

Sidhe, tome 2: Éclats de chaos
Synopsis tome 2 : Éclats de chaos

Le roi Atroth est mort. Les rebelles se sont emparés du palais. Pour McKenzie, c’est la chance de repartir à zéro. De se refaire une vie, de trouver un bon équilibre entre son existence humaine et ses devoirs envers le Royaume. Mais, évidemment, rien n’est si simple. Son amie Paige a été enlevée. Elle doit à tout prix la retrouver. Dans le Royaume, quoique la seule candidate viable, Lena n’a pas été nommée reine. Ce n’est pas la tradition qu’une femme soit à cette position et certains s’y opposent. En particulier si elle ne livre pas celui qui a tué le précédent roi. Bref, la guerre n’est pas terminée et au milieu des batailles, McKenzie a du mal à trouver le temps d’approfondir sa relation avec Aren.

Sidhe, tome 3: Double-vue
Synopsis tome 3 : Double-vue

C’était un acte fou, suicidaire, un geste de martyr. En se jetant devant la boule de feu, McKenzie n’aurait pas dû survivre. Pour la sauver, Kyol l’a liée à lui. Ce lien est indestructible et désormais, ils ressentent les émotions l’un de l’autre. Pour eux, il est trop tard. Ce n’est plus de lui qu’elle est amoureuse. Mais en apprenant le lien Aren prend ses distances. Déchirée entre celui qu’elle veut et celui qu’elle blesse, elle n’arrive pas à saisir l’opportunité d’avoir la vie normale dont elle rêvait. Quelle importance! Car le Royaume et elle sont toujours en danger. Un Impur s’est joué d’eux, il les a montés les uns contre les autres et maintenant il passe à l’attaque pour s’emparer du pouvoir.

————————–

Quand on passe une longue période sur une série, c’est inévitable, la suivante subit la comparaison. J’ai pris cela en compte quand j’ai commencé à lire Sidhe écrit par Sandy Williams. Seulement, quand le second tome est pire et qu’au troisième, on a juste très hâte que cela finisse, il faut chercher ailleurs une autre explication. Est-ce que je suis en train de dire que cette trilogie est mauvaise? Je n’irai pas jusque-là, même si je ne l’ai pas trop aimé. En soi, l’auteure a une belle plume, elle écrit bien. Le texte est fluide et se lit bien… et c’est ce qui la sauve. Savoir écrire, ne signifie pas savoir retranscrire ses sentiments, ses impressions. Objectivement, je voyais comment elle voulait décrire son personnage principal. Mais, plus elle insistait sur son don… Que je trouve personnellement fortement surévalué. Non,mais c’est vrai! À quoi bon, aller chercher une humaine, dans un autre univers,pour qu’elle attende de voir sa cible partir et dessine ses ombres pour leur dire où elle est allée, dans l’espoir d’arriver avant qu’elle ne soit partie ailleurs. Ça n’aurait pas été plus simple de lui tendre un piège sur place?!Bref, plus l’auteure insistait sur ce don si « vital » que tout le monde se l’arrachait, sur ses tourments intérieurs qui tournaient en boucle sans fin et plus au lieu de la trouver courageuse, intelligente et obstinée, je la voyais idiote, futile, stupide et casse-pieds. Pas gagné.

En général, j’apprécie la fantasy parce que tout y est possible, pour peu que ce soit bien justifié. C’est aussi là que le bât blesse.Dans cette trilogie, ça ne l’est pas. Les incohérences et les invraisemblances s’accumulent. Dans certains cas, c’est pardonnable. Quand l’histoire est captivante et prenante, on en oublie les petites fautes à côté. Mais là, l’intrigue est pauvre. Ça effleure la surface sans réelle consistance. En conclusion,cette trilogie n’est peut-être pas mauvaise en soi. Pour quelqu’un qui aurait le même mode de pensée que l’auteure, qui se retrouverait dans ses personnages, elle pourrait être palpitante. Ce n’est malheureusement pas mon cas. Alors je suis obligée d’admettre que je me suis ennuyée. Dommage… J’espère que ce sera mieux avec ma prochaine série!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *