La Guerre du Lotus

La Guerre du Lotus de Jay Kristoff

Délaissant ma pile de livres à lire, je me suis laissée séduire par une intégrale de Bragelonne offerte pour un temps limitée, soit La Guerre du Lotus de Jay Kristoff. Du steampunk à la japonaise, c’était prometteur et dépaysant. La trilogie aura-t-elle tenu ses promesses? Voyons cela!

La guerre du lotus, tome 1: Stormdancer
Synopsis tome 1 : Stormdancer

En un passé lointain, des danseurs d’orage monté sur leur arashitora forgèrent des légendes. Ils devinrent des héros dont l’histoire se raconte encore et encore. Ce temps est révolu. Les arashitora, ces bêtes mystiques ont disparu, la race s’est éteinte. Pourtant, quand le shôgun des îles de Shima ordonne qu’on lui en ramène un, son maître de la chasse doit s’exécuter. Contre toute attente, là où la rumeur prétendait qu’il était, ils en trouvèrent un, sauvage et féroce. Né pour être libre, il ne sera pas facile à dresser. Pour le contraindre, le maître de la chasse lui coupe les plumes de ses ailes, le handicapant temporairement pour l’empêcher de voler. Il le fit juste avant qu’un accident fasse s’écraser leur vaisseau céleste. Risquant sa vie pour le sauver, Yukiko, la fille du chasseur, fait sortir l’arashitora de sa cage. Ensemble, ils se retrouvent perdus au milieu de nulle part, unis dans l’adversité. Yukiko serait-elle ce que le shôgun rêvait d’être? Une danseuse d’orage?

La guerre du lotus, tome 2: Kinslayer
Synopsis tome 2 : Kinslayer

Depuis qu’elle a tué le shôgun par la force de son don, Yukiko ne va pas bien. Son don est devenu trop puissant. Elle perçoit tout et ça l’a fait souffrir, au point de la faire saigner du nez et s’évanouir. Elle ne sait pas, ne comprend pas, ce qui lui arrive. Personne ne lui jamais rien appris à ce sujet! Pour son bien et celui de son entourage, avec Buruu, son arashitora, elle part à la recherche de réponses qu’elle a peu de temps pour trouver. Dans la menace d’une guerre civile, le Guilde complote pour mettre son pion sur le trône du shôgunat. Elle doit revenir à temps pour empêcher un mariage d’avoir lieu.

La guerre du lotus, tome 3: Endsinger
Synopsis tome 3 : Endsinger

Une trahison au sein des rebelles, les kagés. La haine et la suspicion que cela provoque chez Kaori l’empêchent de s’allier à d’autres factions et provoque une scission. Les kagés se divisent, une part reste sous les ordres de Kaori, l’autre s’en va avec Yukiko à la recherche de nouveaux alliés. Pourtant, est-ce le moment de séparer? Alors que la Guilde prépare son arme la plus meurtrière pour écraser toute révolte? Et qu’une menace encore pire se profile à l’horizon…

Mon avis

Comme à chaque fois, j’ai commencé par lire l’extrait. C’était intéressant et sans hésitation j’ai acheté la suite. Le premier tome m’a passionné. Yukiko était têtue, un peu bornée et enfermée dans ses certitudes. Une vraie ado qui a vécu des moments difficiles et essaie d’assumer plus qu’elle n’est capable quoi! La naissance de sa relation avec Buruu était prenante et je me suis laissée happer par les intrigues de Shima et les secrets qu’elles recèlent. Puis… Et bien… Ce fut le crash.

Si j’avais dû m’arrêter au premier tome, j’aurais pesté de ne pas savoir la suite et je ne l’aurais peut-être pas classé parmi mes favoris, mais ça n’aurait pas été loin. Malheureusement, la suite est décevante. L’histoire part dans tous les sens. On suit plusieurs personnages à la fois et tout ce qui leur arrive n’est pas nécessairement intéressant et on pourrait parfois s’en passer sans pourtant rien manquer de l’histoire. Yukiko qui avait brillé dans le premier tome devient ennuyeuse. Triste à dire, mais elle fait partie des passages qui aurait pu être supprimée. J’avais espéré que ce n’était que le tome 2 qui était comme ça, une sorte de transition quoi. Malheureusement, le dernier n’était pas mieux et j’en suis venue à avoir hâte de finir pour passer à autre chose. Désolant quand on songe que ça avait si bien commencé.

Outre l’éparpillement malvenu, je crois que ce qui m’a fait décrocher c’est la manière dont sont décrites les femmes dans cette série. Ma fibre féministe a dû vibrer un peu trop. Une fois Yukiko extirpé des affres de l’adolescence, elle devient insipide. Kaori est bornée et haineuse au point d’en être stupide. Michi tombe amoureuse, contre toute attente, et alors que d’autres options s’offrent à elle, au lieu de les explorer ou d’en trouver une inédite, elle tue l’homme qui l’aime pour sa cause. Hana veut se battre pour la rébellion, mais dès que quelqu’un le lui interdit un peu trop vigoureusement, elle devient une petite souris apeurée qui n’ose pas dire ce qu’elle pense. Aïsha sous prétexte de subtilité ne fait… rien. Pas une pour rattraper l’autre. Je veux bien qu’une femme se batte avec ses armes, mais elle peut être forte sans être stupide, haineuse ou obtuse. Certains personnages masculins étaient atteints des mêmes maux, mais au moins, dans leurs cas, ce n’était pas systématique et on pouvait y voir les traits de caractère d’un individu.

En résumé, La Guerre du Lotus de Jay Kristoff est une grande déception, en particulier parce qu’on reste souvent sur sa dernière impression. Son texte, bien écrit par ailleurs, est truffé de longueurs et de répétitions de formules toutes faites. Pour un dépaysement à la japonaise, il peut être intéressant. Surtout si vous ne mettez pas trop d’attente en l’ouvrant.

2 réflexions au sujet de “La Guerre du Lotus”

  1. Bonjour

    Je souhaite lire la suite (Tomes 5 et 6) de la série Noirs démons que j’ai beaucoup apprécié mais à quelle date de parution est prévue la sortie de ces derniers tomes ?

    Merci

    1. Bonjour,
      pour ce que j’en sais, le tome 5 doit sortir le 30 juillet en version anglaise. Le tome 6 serait encore en cours d’écriture. Et pour ce qui est de leur sortie en français. Là je ne sais vraiment pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *