La série: Succubus ou Georgina Kincaid

Succubus de Richelle Mead

Chaque auteur a son style. Souvent, quand on a aimé l’un de ces livres, on a envie d’en lire davantage. J’ai découvert Richelle Mead avec Vampire Academy. Une série pour jeune adulte que j’avais beaucoup aimé. J’avais donc énormément d’espoir en commençant le Cygne noir et j’avais été déçue. Depuis, échaudée, je regardais en chiens de faïence le premier tome de Succubus dans ma pile de livre à lire. Allais-je avoir une autre déception? J’ai repoussé et repoussé… mais à force d’éliminer les séries les unes après les autres, vint le jour où je n’ai plus pu reculer! Vous l’aurez compris, je viens de terminer Succubus de Richelle Mead et je vous en parle!

Succubus, tome 1: Succubus Blues
Synopsis tome 1 : Succubus Blues

Être un succube a ses bons côtés. L’immortalité. La jeunesse éternelle. La capacité de changer de formes. Par contre, impossible d’avoir une relation avec un homme sans lui causer du tort. Depuis 1500 ans, Letha, alias Georgina Kincaid, est un succube. Elle vit aujourd’hui à Seattle. Elle s’y est fait une petite vie sympa. Elle a un bon travail dans une librairie. Elle fait son devoir minimum pour l’enfer. Elle a de bons amis. Ça pourrait être pire. Mais voilà qu’une rencontre, et même deux, chamboule son petit cœur et que des gens dans son entourage commencent à mourir ou être sévèrement blessés. Comment pourra-t-elle se sortir de cela uniquement armée de son charme et de sa langue bien pendue?

Succubus, tome 2: Succubus Nights
Synopsis tome 2 : Succubus Nights

Être aimé d’un homme merveilleux qui l’accepte tel qu’elle est, voilà un rêve incroyable pour Georgina. Évidemment, que sa nature de succube l’empêche de le toucher sous peine de lui enlever des années de sa vie ou de risquer son âme gâche un peu le tableau. À la librairie, Doug a un comportement bizarre. Une attitude qui semble affecter tout son groupe de musique et qui pourrait potentiellement le mettre en danger. Du côté de l’enfer, un vieil ami débarque à Seattle, Bastien. Un incube en mission qui pourrait bien avoir besoin de l’aide de Georgina.

Succubus, tome 3: Succubus Dreams
Synopsis tome 3 : Succubus Dreams

L’amour s’est compliqué, en particulier entre un mortel et un succube. Georgina ne peut s’empêcher de s’inquiéter à tout moment du mal qu’elle pourrait faire à Seth ou de sa fragilité de mortel. Comme si ça ne suffisait pas, elle fait un rêve étrange, à répétition, et se réveille chaque fois vidée de son énergie. De plus, le démon qui lui avait fait signer son pacte est de passage à Seattle avec un nouveau succube qu’elle doit prendre sous son aile. Plus rien ne va…

Succubus, tome 4: Succubus Heat
Synopsis tome 4 : Succubus Heat

Depuis sa rupture avec Seth, Georgina est insupportable. C’est au point où Jérôme s’accorde des vacances. Il la prête à un autre archidémon au Canada. Elle doit jouer les espionnes dans une secte satanique. Une vraie histoire de fous! Peut-être même un peu trop… Et si c’était un leurre? Une question qui se pose quand la seule fois où ils traversent la frontière, Jérôme disparaît! Tant qu’il ne sera pas de retour, tous les immortels inférieurs à son service ont perdu leurs pouvoirs. Ce serait l’occasion idéale pour Georgina de coucher enfin avec Seth! Du moins… S’il n’avait pas rompu et n’avait pas une nouvelle petite amie.

Succubus, tome 5: Succubus Shadows
Synopsis tome 5 : Succubus Shadows

Qu’est-ce qu’il y a de pire qu’avoir perdu Seth? Devoir organiser son mariage et y être demoiselle d’honneur! Georgina s’en passerait, franchement. Mais comment le refuser à Maddie, sa meilleure amie. Avec son pauvre petit cœur malmené, elle a tendance à sombrer dans la déprime et à chaque fois, une force mystérieuse semble vouloir s’emparer d’elle. Tout ça s’en oublier qu’elle cohabite désormais avec Roman, un néphilim dont elle avait failli tomber amoureuse, qui avait voulu la tuer et qui pour l’heure semble plutôt sympa, ce qu’elle a du mal à croire, et qu’un autre succube vient d’arriver en ville et veut s’en prendre à Seth.

Succubus, tome 6: Succubus Revealed
Synopsis tome 6 : Succubus Revealed

Après tant d’épreuves, Georgina et Seth se sont retrouvés. Pour être auprès d’elle, Seth est prêt à perdre des années de sa vie. Petit hic… Georgina apprend qu’elle doit être transférée à Las Vegas et que la belle-sœur de Seth à un cancer. Tout semble s’acharner à les séparer. Pourquoi? Et si la réponse se trouvait au commencement?

Mon avis

Soupir de soulagement, avec Succubus de Richelle Mead, j’ai retrouvé le petit côté accrocheur de la première de ses séries que j’avais lu, en moins intense. Succubus, c’est en fait le dernier chapitre d’une histoire d’amour à travers le temps. Là-dessus, il y a du bon et du mauvais. Georgina a eu une longue vie. Ses échecs, ses erreurs, ses amours et ses peurs ont façonné celle qu’elle est devenue. Plus on avance dans la série, plus son comportement s’explique et s’enrichit de cohérence. Néanmoins, quand tu la découvres, tu as parfois envie de lui botter le derrière pour les faire passer ses réflexions et ses résistances. Ses angoisses laissent peu de place aux choix d’autrui. Ce qui donnait un mélange de j’accroche, mais… c’est un peu long… Il se passe quoi plus loin? Et de feuilleté pour aller voir avant de revenir. Ce n’était pas très malin, puisque l’intrigue était assez prévisible.

Ce qui nous amène à un autre point négatif. D’après sa biographie à la fin d’un des tomes, Richelle Mead a une maîtrise en religion. D’accord… Avec le thème de Succubus, elle avait de quoi s’éclater! Non..? Non! On parle ici d’une histoire de succube, avec démon, archidémon, vampire, ange et quelques autres et… Ce n’est qu’une excuse pour l’histoire de Georgina et Seth. Ce n’est pas très bien exploité. J’ignore si elle prenait ses personnages ou nous pour des idiots ou encore si elle était incapable de trouver les mots pour vulgariser correctement son savoir, un comble pour un auteur, mais ce n’est pas une réussite! Uniquement par mon goût de la lecture fantasy, je savais ce qu’était un néphilim. Alors, quelqu’un peut m’expliquer comment un succube de 1500 ans travaillant dans une librairie pouvait l’ignorer?! Et même s’il est surtout question de la religion judéo-chrétienne, d’autres cultes font des passages éclair. Pourquoi ne pas avoir rebondi sur le fait qu’elle a fait naître son héroïne dans la Grèce du 5e siècle? Le pays avait beau avoir été converti, elle devait bien avoir entendu parler des anciens dieux, il en reste encore des traces de nos jours!

En conclusion, vous l’aurez compris, l’aspect religion incontournable dans le sujet choisi était plutôt raté à mon avis. Ceci dit, c’était compensé par une histoire attrayante, quand on se donnait la peine de la découvrir, une plume agréable à lire et des personnages amusants et attachants. Une série très intéressante, tant qu’on ne s’attend pas à un chef-d’œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *