Les Sentinelles de Alexandra Ivy

Les Sentinelles de Alexandra Ivy

Depuis que j’ai cessé de donner des extraits de mon livre, je rédige surtout des articles sur mes lectures… Bon ok, je n’ai écrit que cela sur mon blog! Mais, si vous me lisez, peut-être êtes-vous intéressé à savoir ce que devient le tome 2 du cœur de l’Oealys dans tous ça! Voilà pourquoi, je débute cette chronique avec quelque chose n’ayant aucun rapport avec la série Les Sentinelles de Alexandra Ivy.

La nouvelle reine avance bien. En fait, j’ai commencé la rédaction de l’avant-dernier chapitre. Je vois enfin la lumière au bout du tunnel! En 2019, vous pourrez découvrir la suite des aventures de Catherine. Mais en attendant ce grand jour, voyons voir de quoi parle ma dernière lecture. 😉

Les Sentinelles, tome 1: Forgé dans le sang
Synopsis tome 1 : Forgé dans le sang

Callie Brown est une nécromancienne, ou une devineresse, comme ils préfèrent se faire appeler. Pour les humains normaux, elle est un monstre, un de ces phénomènes de foire vivant au Valhalla. Ce qui n’empêche pas la police de faire appel à ses services quand le besoin s’en fait sentir. Et c’est le cas quand le sergent Duncan O’Conner doit résoudre le meurtre d’une femme dont la cause du décès est qu’elle n’a plus de cœur, sans aucune blessure pour l’expliquer. Mais lorsque Callie s’introduit dans les souvenirs de la victime, elle découvre une autre présence. Cette mort cache peut-être une menace encore plus grande.

Les Sentinelles, tome 2: Tueur de sang
Synopsis tome 2 : Tueur de sang

Depuis que son lien de protecteur avec Callie est brisé, Fane ressent un grand vide. Tout ce qu’il lui reste au Valhalla, c’est une attirance irrésistible pour Serra, à laquelle il ne s’accorde pas le droit de céder. Mais, avant son départ, Serra s’en va de manière étrange. Inquiet, il part à sa recherche. La fille de Bas, un dangereux évolué, a été enlevée. Pour la retrouver, il a besoin des puissants dons de médium de Serra. Voilà pourquoi il l’a envoûtée pour la forcer à venir à lui et l’a empoisonné pour l’obliger à collaborer. Mais pour réussir et rester en vie, elle aura besoin de l’aide de Fane.

Les Sentinelles, tome 3: Fièvre de sang
Synopsis tome 3 : Fièvre de sang

Myst n’avait pas abandonné sa fille de gaîté de cœur. Durant toutes ces années, elle est restée en contact télépathique avec elle. Quand Molly lui apprend qu’elle a été enlevée, Myst par la retrouver. Bien sûr, elle arrive après que Bas l’a déjà fait. Elle s’y attendait, elle voulait juste passer quelques jours avec elle. Mais peut-être est-il temps d’affronter le passé et ceux qui la traquent pour se forger un avenir. Myst est une prophétesse. Dans sa jeunesse, elle a prédit qu’elle fournirait une arme à leur ennemi pour détruire le Valhalla. Peut-on changer le destin?

Mon avis

Bienvenue au royaume des clichés et des stéréotypes. Bien sûr, quand on aborde ce type de série on peut s’attendre à certaines similitudes. Chaque tome développe une histoire d’amour s’inscrivant dans une intrigue plus générale. Quoique, dans ce cas-ci, ce serait plutôt dans un même univers. Les livres sont à la suite les uns des autres, sans grande ligne globale. Le problème avec ce style c’est qu’il devient vite répétitif. Plus il y a de tomes, moins les derniers ont de l’intérêt. Peut-être devrait-on d’ailleurs se réjouir que la série Les Sentinelles de Alexandra Ivy n’est que 3 tomes! Car elle a fait fort, et pas dans le bon sens du terme.

Quand je disais qu’elle avait fait dans le stéréotype, tous les personnages principaux sont sortis du même moule. Les héroïnes sont de petites choses fragiles et délicates, mais avec un tempérament très fort, bien sûr! Elles sont toutes des fantasmes sexuels sur qui tous les hommes se retournent et auxquelles aucun d’eux ne saurait résister. Elles sont toutes considérées comme imprévisibles et, à bien y regarder, elles se créent elles-mêmes des problèmes là où il n’y en a pas. Quant à ces messieurs, ce sont tous des hommes des cavernes, primitifs, prédateurs et d’une virilité insoutenable. Je n’exagère même pas, je reprends juste les termes utilisés pour les décrire ad nauseam. C’est à croire que l’auteure n’avait qu’un seul et unique fantasme et qu’elle l’a décliné en quelques versions similaires.

Bon, cela étant, après tant de points négatifs, est-ce à dire que je regrette cette lecture? Je n’irai pas jusque-là. Je ne m’attendais pas à de la grande littérature, je ne vais pas me plaindre d’avoir été servie! Si on exclut ses répétitions pour bien nous faire comprendre à quel point elle bave sur ses personnages, Alexandra Ivy écrit bien. L’intrigue n’était pas fabuleuse, les méchants étant aussi stéréotypés que le reste, mais elle était amusante. Je dirais que j’ai refermé les livres satisfaite. Ce qui n’est pas si mal… Et qui n’aurait pas été le cas si j’avais eu des attentes plus élevées. Bref envie d’histoire d’amour fantaisiste sans prise de tête? Ça pourrait vous plaire. Sinon… peut-être ma prochaine lecture sera meilleure!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *