Dark Elite de Chloe Neill

Dark Elite de Chloe Neill

Je vais débuter cet article par un petit coup de gueule. Hé oui, ça commence fort! Pourquoi, quand un éditeur français sort la version dans notre langue d’un livre étranger se croit-il dans l’obligation de convertir le système de scolarité au lieu de seulement le traduire?! J’ai un scoop pour ceux qui l’ignoreraient, ça n’existe pas les lycées en Amérique du Nord! Et nous ne comptons pas nos années de scolarité à rebours! D’accord, je présume que, comme ça vise principalement les lecteurs en France, c’est pour leur offrir des références connues. Toutefois, je ne crois pas que les jeunes français soient trop bêtes pour ne pas comprendre que ça peut être différent ailleurs! Non seulement c’est les prendre pour des idiots, mais dès que le livre sort de ce pays, ces références n’ont plus de valeur. Il ne reste qu’une grosse incohérence très agaçante. Le pire que j’ai vu c’est un auteur français dont le personnage principal venait vivre au Québec et intégrait un lycée en seconde. Euh… ouais… bonne chance pour le trouver ton lycée! Ce n’est pas gagné. Vous l’aurez compris, Dark Elite de Chloe Neill se déroule en grande partie dans un « lycée ». À l’exception de cette anomalie mystérieuse, de quoi parle cette trilogie?

Dark Elite, tome 1: Magie de feu
Synopsis tome 1 : Magie de feu

Peu avant ses seize ans, Lily Parker apprend une nouvelle déplaisante. Ces parents se sont vus offrir deux années sabbatiques pour aller faire des recherches dans une université allemande, une formidable occasion pour eux. Le hic, leur fille ne les accompagne pas et ils ne lui permettent pas de rester chez une amie. Elle devra intégrer l’école privée de Sainte-Sophia à Chicago. Ce n’est pas pour lui plaire. Elle ne sent pas à sa place dans ce pensionnat de jeunes filles riches et snobs. Heureusement, elle se lie très rapidement d’amitié avec sa compagne de chambrée excentrique, Scout, qui semble connaître l’établissement comme sa poche. Toutefois, ses sorties nocturnes l’intriguent. Elle lui cache des choses et Lily veut découvrir ce qui se trame dans les sous-sols.

Dark Elite, tome 2: Marque de l'ombre
Synopsis tome 2 : Marque de l’ombre

Lily est désormais une Adepte. Autrement dit, en plus d’aller en cours, d’étudier, de participer à la préparation d’une fête, elle doit aussi apprendre à maîtriser ses pouvoirs et patrouiller avec les autres la nuit. Ça lui laisse peu de temps pour sa vie sentimentale! Comme si ça ne suffisait pas, lors d’une patrouille ils tombent sur d’étranges créatures plutôt agressives. Un mystère à résoudre avant qu’il ne devienne un problème plus grave.

Dark Elite, tome 3: Coup du sort
Synopsis tome 3 : Coup du sort

Le seul point commun entre les Adeptes et les Faucheurs, outre la magie, c’est leur désir de garder leur existence secrète. Alors, voir un Faucheur sucer l’âme d’une pensionnaire de Sainte-Sophia sur le terrain même de l’établissement, en plein jour, voilà qui a de quoi surprendre. Presque autant que le fait que quand Lily essaie de le repousser avec son pouvoir, elle n’y arrive pas. Il ne se passe rien. Une mystérieuse panne de magie affecte tout Chicago. Comment et pourquoi? Il faut le découvrir et vite, et rétablir la magie.

Mon avis

Dark Elite de Chloe Neill m’a donné un coup de vieux! En général, lire un livre visant un public adolescent ne me dérange pas plus que ça. Quelque part, c’est reposant pour les neurones et certains sont très amusants. Le principal problème ici, c’est que nous n’avons pas une trilogie avec des adolescents, mais avec la vision de l’auteure de ce que doit être un adolescent. Vous me direz, chaque fois qu’un adulte écrit une histoire sur le thème, c’est le cas. Je vous l’accorde, mais… Car il y a un « mais »… Il y a une marge entre faire agir un ado comme on imagine qu’il le ferait et le faire avec lui qui réfléchit que parce qu’il est un ado il peut ou doit agir de telle ou telle manière. À vrai dire, avec les réflexions que Lily se faisait, j’avais souvent plus l’impression d’un parent qui regarde son enfant aller et qui s’explique sa manière d’être qu’aux pensées d’une adolescente. Ajoutons à cela les abus de descriptions de son uniforme, par défaut un uniforme ça ne change pas beaucoup, les clichés sur les adolescentes et ses parce que je suis végétarienne, blablabla, et nous aurons fait le tour des points les plus agaçants de cette trilogie!

D’accord, après mon coup de gueule d’intro et ce début plutôt négatif, est-ce à dire que j’ai détesté Dark Elite de Chloe Neill? Je n’irais pas jusque-là. Sur le fond, c’était pas mal. L’intrigue était imaginative. Malheureusement, elle était sous-exploitée. Au bout des trois livres, on ne sait toujours pas ce qui se cache derrière le voyage des parents. On ne sait toujours pas non plus ce qui en vraiment des « gentils » faucheurs comme Sebastian. Ont-ils raison ou pas? Bref… Encore beaucoup de questions, comme si la série n’était pas finie avec rien en vue…

Pour conclure, c’était ma première lecture de cette auteure et bien que j’aie passé un bon moment malgré tout, ça ne me donne pas envie de découvrir d’autres de ces écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *