La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow

La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow

Ma pause est terminée. Toujours sous la menace de me faire enterrer vivante sous ma pile de livres à lire, numériques qui plus est, je songe à m’en accorder une autre pour mon anniversaire. C’est à réfléchir… En attendant, je vous reviens avec un service presse, soit La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow. Je remercie l’auteure de sa confiance et je vous en parle!

La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow
Synopsis

Il fuit. Depuis des heures, des jours, il ne sait plus… Il a oublié ce qui le menace. Il ne se souvient pas de qui le poursuit ou même de qui il est. Il ne se rappelle de rien. Mais, ce qu’il sait au fond de lui, c’est qu’il ne peut pas regarder des enfants se faire tuer impunément. Alors, lorsque sa course éperdue croise la route d’une caravane attaquée, il vient à sa défense. Blessé durant le combat, il est recueilli par les rebelles. À défaut de retrouver sa mémoire, il fait sienne leur cause, libérer le Royaume des Terres Centrales de la tyrannie de l’usurpateur. Et ce, pendant que deux groupes différents le recherchent et que la terre tremble…

Mon avis

Une critique littéraire est un délicat équilibre entre subjectivité et objectivité. De ce que j’ai pu voir, La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow en a reçu d’excellentes. Hélas, moi je n’ai pas accroché. La raison tient en un seul mot : excès. Il y avait un excès de descriptions, de détails, d’introspections interrogatives redondantes, d’explications, de l’excès dans les dialogues et des réactions excessives. L’ensemble me donnait l’impression d’un filet finement tissé qui me maintenait à la surface des choses, que c’était parler pour ne rien dire. Bon, d’accord, j’exagère un chouya. C’est… excessif, ce qui, avouons-le, est thématique. Tout cela est subjectif. Tout en ayant conscience qu’on ne peut jamais totalement l’ignorer, laissons cela de côté pour nous pencher d’une manière un peu plus objective sur ce livre.

Une orpheline, un homme mystérieux amnésique, des dons étranges, une rébellion, tous les éléments pour un scénario fantasy classique, simple et bien ficelé. N’y voyez rien là de négatif. Le classique a du bon et cette simplicité pourrait bien être trompeuse. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un premier tome. Tout pourrait s’avérer beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. Il reste tant de questions sans réponse. La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow pose donc les bases solides d’une grande aventure, d’une histoire cohérente et intrigante.

Les personnages sont… Un sujet un peu délicat à aborder. Si je me débarrasse de toutes les fioritures et que je regarde au-delà de mon appréciation personnelle, je peux voir en Chanasa une femme forte, indépendante, courageuse et déterminée. Elle a un passé difficile qui l’a marquée et qu’elle surmonte à sa manière. Nik de son côté est à la fois fort, brave et vulnérable. Sa perte de mémoire l’affecte. Il est un peu perdu et tente de se refaire une vie au mieux. C’est un homme sensible qui a du cœur. Sur papier, ils sont complexes et riches. Je serais prête à parier que la vision de l’auteure correspond assez bien à ce que je viens de dire et si vous arrivez à la partager, vous les trouverez attachants. Pas très encourageant cette dernière partie… Hélas, vous l’aurez deviné, avec moi, ça n’a pas fonctionné. Pour arriver à cette analyse, j’ai dû me poser, revenir en arrière et réfléchir. Ce qui n’est pas très compatible avec une lecture dans laquelle on essaie de s’immerger pour mieux l’apprécier.

Quant à la plume de l’auteure, le moins qu’on puisse dire c’est que Lise Barrow a du talent. Ça ne suffit pas nécessairement, mais c’est quelque chose qui ne s’apprend pas. Son écriture est fluide, agréable à lire et prometteuse. Si je ne m’abuse, La Quête du Temps, Temps 1 : Errances est son premier livre. Les faiblesses qu’on y retrouve son pardonnable dans un tel cas et se corrige avec le temps. Ce n’est pas un mystère, on apprend à écrire en écrivant. Avec l’expérience, sa plume s’affûtera et je suis curieuse de voir ce qu’il en résultera.

En résumé, c’est triste à dire, mais selon moi, La Quête du Temps, Temps 1 : Errances de Lise Barrow aurait besoin d’être épuré. Il me fait penser à un magnifique diamant brut qui ne demande qu’à briller de 1000 feux. Qu’on se comprenne, je ne dis pas qu’il est mauvais, loin de là. Seulement qu’influencé par ma subjectivité, il n’a pas rejoint mes goûts personnels. Cela étant dit, si votre sensibilité est plus près que la mienne de celle de l’auteure, que vous parvenez à partager sa vision, vous pourriez adorer ce livre. Alors, pourquoi ne pas vous faire votre propre opinion. Je vous y invite!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

%d bloggers like this: