La série le Cygne noir

La série le Cygne noir de Richelle Mead

En ce moment, j’ai une jolie petite pile de premiers tomes de série à lire. Nous pouvons remercier… vous savez qui, c’est un thème récurrent. Après chacune de mes lectures, la question qui se pose c’est : comment vais-je choisir la suivante! Je me cassais d’ailleurs un peu la tête à ce sujet juste avant de commencer à rédiger cet article. Bref, pour cette fois-ci, je me suis laissée tenter par l’auteure de Vampire Academy. Cette série avait un petit côté addictif très prometteur et j’avais deux de ses livres en attente. Je me suis donc plongée dans le Cygne noir de Richelle Mead. Voyons ce que j’en ai pensé.

Cygne noir, tome 1: Fille de l'Orage

Synopsis tome 1 : Fille de l’Orage

Eugenie Markham, alias Odile, alias Cygne noir, est une chaman. Dotée de grand pouvoir, elle peut même se vanter d’être la plus puissante des chamans. Grâce à cela, elle gagne très bien sa vie en renvoyant des créatures d’Outremonde chez eux… ou vers une mort plus définitive. Tout allait plutôt bien, jusqu’à ce qu’à ce qu’elle devienne une véritable célébrité en Outremonde, et pas pour ses exploits. Tous les mâles de là-bas semblent décidés à la mettre enceinte, avec ou contre son gré. Ce n’est peut-être pas le bon moment de s’y rendre, mais en apprenant qu’une jeune fille de 15 ans a été enlevée, elle ne peut résister. Elle ne s’attendait pas à y découvrir un secret la concernant elle-même! Pour s’en sortir, elle aura besoin d’aide. Heureusement, elle pourra compter sur Kiyo et Dorian, pour des raisons complètement opposées.

Cygne noir, tome 2: Reine des ronces

Synopsis tome 2 : Reine des ronces

À la mort d’Aeson, Eugenie ne savait pas ce qu’elle faisait. Dorian a fait d’elle la reine d’un royaume qu’elle ne voulait pas. Et elle n’a rien trouvé de mieux à faire que le transformer en désert. Pour elle, il était l’image de la vie. Pour ses habitants, c’est la misère. Qu’elle le veuille ou non, elle est désormais liée à cette terre. Et comme si ça ne suffisait pas, des jeunes filles de son royaume se font enlever. Elle doit découvrir ce qu’il leur est arrivé.

Cygne noir, tome 3: Le sacre de fer

Synopsis tome 3 : Le sacre de fer

Katrice, reine de Terre-d’Alisier, a déclaré la guerre à Eugenie et Dorian pour venger la mort de son fils. Que Dorian l’ait tué en représailles pour avoir enlevée, droguée et violée Eugenie lui importe guère. Il n’y a pas moyen de mettre fin à ces tueries, à moins de s’abaisser à des compromis inacceptables. Eugenie ne supporte plus tous ces massacres. Lorsqu’une solution se présente à elle, elle la saisit, même si elle ne sait pas dans quoi elle s’engage.

Cygne noir, tome 4: L'Héritier de l'ombre

Synopsis tome 4 : L’Héritier de l’ombre

Le Seigneur de l’Orage était un tyran. Une prophétie annonce que son premier petit-fils terminera son œuvre, qu’il réduira en esclavage le monde des hommes. C’est ce qui avait rendu Eugenie si attirante pour certains Étincelants, et qui l’avait convaincu de ne jamais avoir d’enfant. Manque de bol, après un petit accident dû à des antibiotiques, elle est enceinte. Elle ne peut se résoudre à avorter. Non seulement ne veut-elle pas croire qu’une stupide prophétie puisse dicter le destin de son fils, mais, en plus, elle attend des jumeaux. Sa fille est innocente. Tous ne sont pas d’accord avec elle et sont prêts à la tuer, si nécessaire. Elle doit se cacher pour les protéger, alors qu’une terrible menace plane sur l’Outremonde.

 

Ah les attentes! On aura beau faire, on ne peut s’en prémunir. Vampire Academy en tête, j’ai ouvert la Fille de l’Orage, prête à me régaler et… je n’irais pas par 4 chemins, j’ai été déçue! Est-ce que la série est mauvaise pour autant? Non, je n’irai pas jusque-là. La plume de Richelle Mead est toujours aussi agréable à lire. L’intrigue en soi n’est pas mauvaise. Il y a de bonnes idées, pas toujours aussi bien exploité qu’elle le pourrait à cause d’un gros point négatif. L’héroïne est insupportable. Dans une série entièrement écrite à la première personne, le problème est de taille! Dans le premier tome je me disais, bon… elle vient de découvrir ses origines paternelles, elle est divisée entre deux mondes, ça peut se comprendre… Ouais… ça aurait pu, si elle avait évolué avec le temps, ce qui n’est pas le cas. Eugenie Markham est colérique, elle n’assume pas ses responsabilités, elle ne s’assume pas elle-même, elle vit dans le déni et reporte ses problèmes sur le dos des autres. Vraie girouette du point de vue sentimentale, elle joue au ping-pong entre Dorian et Kiyo pour des raisons plus qu’arbitraires. Ajoutons à cela qu’elle est vraiment très forte pour voir la paille dans l’œil de son voisin et ignorer la poutre dans le sien! J’en ai rapidement eu assez de ses décisions égoïstes et mal avisé qu’elle sait si bien se justifier à elle-même, la dernière de toutes étant la pire. Ah! Ça fait du bien de défouler! Comme vous l’aurez sûrement compris, elle m’a tapé sur les nerfs. Néanmoins, si je ne m’arrête pas à cette idiote, je dois reconnaître que la série en soit est plutôt bonne. Selon certaines rumeurs, un tome 5 serait peut-être envisageable dans le futur. Peut-être arriverait-il à équilibrer le reste et me donner un meilleur sentiment général? On le saura plus tard… ou jamais… En attendant, le Cygne noir reste une histoire originale et attrayante… à un détail près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *