Les Cités des Anciens

Les Cités des Anciens de Robin Hobb

Mon mariage est samedi. Pour se concentrer sur l’écriture, ce n’est pas idéal. Par contre, il en faudrait beaucoup plus pour m’empêcher de lire. Dans la continuité de ma présente série d’articles, je viens de terminer Les Cités des Anciens de Robin Hobb, l’avant-dernier cycle de sa grande saga. Les aventures de Fitz, dans la seconde partie de l’Assassin royal, s’étalaient sur environ une année. Néanmoins, nous revenons ici légèrement en arrière et retrouvons peu ou prou le Désert des Pluies là où nous l’avions laissé avec Les Aventuriers de la mer. Tintaglia a chassé les chalcédiens de Terrilville. Protégés par la dragonne et le Parangon, les serpents ont remonté le fleuve des Pluies. Et ensuite…

Les Cités des Anciens, tome 1: Dragons et serpents

Synopsis tome 1 : Dragons et serpents

Le grand jour est venu. Le jour où une nouvelle génération de dragon va s’extraire de son cocon et prendre son envol. Il y a eu tant de problèmes, tant d’obstacles avant d’en arriver là. Les serpents étaient trop vieux, trop faibles. Beaucoup sont morts en remontant le fleuve. D’autres en tentant de faire leur cocon et d’autres encore au cours de leur transformation. Sans oublier la crue soudaine qui avait emporté certains de ces cocons! Mais enfin, l’accord conclu avec Tintaglia va être rempli, de nouveaux dragons vont voir le jour… Ou presque… Les dragonneaux sont infirmes, difformes, incapables de se débrouiller seuls. Perchée sur une branche, Thymara les a regardés sortir de leur gangue. Son père l’y avait amené pour lui faire plaisir. Son père qui l’aime de tout son cœur, qui l’a sauvé à la naissance quand la sage-femme a voulu l’abandonner à la mort, par tradition, parce qu’elle était trop marquée par le désert des Pluies. Alise aussi aurait souhaité pouvoir profiter du spectacle qu’elle imagine grandiose. Persuadée de finir vieille fille, elle s’est prise de passion pour les Anciens et les dragons. Mais voilà, alors que son billet était acheté, elle est coincée à Terrilville. Au grand bonheur de ses parents, un homme lui fait la cour. Pourquoi? Que lui veut-il? N’est-il pas trop bien pour elle? Enfin, à bord de sa gabare, Lestrin dissimule son secret. Mataf est la plus ancienne des vivenefs. Pour lui faire plaisir, il a commis un acte qui pourrait se retourner contre lui…

Les Cités des Anciens, tome 2: Les Eaux acides

Synopsis tome 2 : Les Eaux acides

Les années ont passé. Les dragonneaux ne se sont jamais envolés. Plus le temps passe, plus ils dépérissaient dans un environnement inadapté pour eux et mal nourris. Ça ne pouvait plus durer. Alors, ils ont manipulé les humains pour se faire conduire à Kelsingra. Le moment est venu, un groupe de jeunes, dont Thymara, a été engagé pour leur servir de gardiens. Ils vont bientôt les rencontrer et débuter leur long voyage. À bord du Mataf, Alise aussi arrive pour voir les dragons. Parangon ne lui a pas laissé espérer grand-chose de cette rencontre, mais elle ne se laisse pas décourager et avant d’avoir trop compris comment, elle se retrouve engagée dans cette grande aventure en tant que spécialiste! Au grand bonheur de Lestrin et au désespoir de Sédric, forcé de l’accompagner.

Les Cités des Anciens, tome 3: La Fureur du fleuve

Synopsis tome 3 : La fureur du fleuve

Thymara s’était imaginé qu’un lien se formerait entre elle et son dragon, que ce serait le début d’une grande amitié. Avec Sintara, ce n’est pas gagné. Elle regarde avec jalousie la relation à laquelle elle n’a pas droit que les autres gardiens ont avec le leur. Elle fait pourtant de son mieux et ce n’est pas tous les jours facile. Surtout avec Graffe qui veut s’imposer comme chef et les autres qui semblent si empressé de rejeter les règles qui ont régenté leur vie d’avant et auxquelles elle croit. En plus de tout ça, une des dragonnes sans gardien, la cuivrée est malade. Enfin, pas seulement malade, elle a subi une attaque. Mercor monte la garde pour la préserver et tous attendent de voir si elle va s’en sortir ou plutôt quand elle va mourir. Sur la gabare, Sédric souffre d’un « empoisonnement ». Il s’est cru malin en allant prendre des échantillons d’écailles et de sang sur la dragonne. Mais pourquoi a-t-il été goûter à son sang?!

Les Cités des Anciens, tome 4: La Décrue

Synopsis tome 4 : La Décrue

Une crue catastrophique a balayé l’expédition. Seul le Mataf s’en est plus ou moins sorti et avec son équipage, il part à la recherche de survivants. Ils s’en sont presque tous sortis. Les dragons ont sauvé leur gardien. Relpda a sauvé Sédric… qui l’a ensuite protégé. Un gardien est mort, un autre et sa dragonne sont portés disparus. Malgré ces pertes tragiques, dès la décrue des eaux, il faut se hâter de reprendre la route vers Kelsingra.

Les Cités des Anciens, tome 5: Les Gardiens des souvenirs

Synopsis tome 5 : Les gardiens des souvenirs

L’expédition a découvert Kelsingra. Malheureusement, ils sont coincés sur la mauvaise rive du fleuve! À une exception près… Kanaï et Gringalette les ont retrouvés et désormais la dragonne vole! Cela permet à Kanaï d’explorer la cité. Avec leur aide, Alise commence aussi à l’étudier. Elle le fait avec un sentiment d’urgence et de pessimisme. Leftrin doit retourner à Cassaric chercher des provisions. Dès que la nouvelle de la découverte se propagera, elle imagine trop bien les vautours venir piller la cité. Son temps est compté avant qu’ils viennent tout ruiner.

Les Cités des Anciens, tome 6: Les Pillards

Synopsis tome 6 : Les pillards

La rumeur de la découverte de Kelsingra s’est répandue. Pour la protéger, Leftrin a joué sur les termes de leurs contrats et refusé de donner ses cartes. Qu’à cela ne tienne, certains tentent de le suivre et quelques-uns sont acharnés. Ce ne sont pas les trésors de Kelsingra qui intéressent ces derniers. La vie de leurs proches est en jeu. Le duc de Chalcède est prêt à tout pour avoir du sang et de la chair de dragon, même à prendre un substitut en attendant…

Les Cités des Anciens, tome 7: Le Vol des dragons

Synopsis tome 7 : Le vol des dragons

Kelsingra est réveillée. Sintara a tiré la cité construite en l’honneur des dragons de son long sommeil. Gringalette et elle peuvent désormais profiter des bains chauds dont elles ont tant besoin. Par contre, les autres sont toujours coincés de l’autre côté du fleuve et leur environnement commence à ressembler à celui qu’ils ont quitté à Cassaric. Pour eux, c’est un ultimatum. Ils doivent voler ou périr. Pendant ce temps, Hest est en route pour le désert des Pluies. Officiellement, il est parti récupérer son épouse volage, Alise. Officieusement, encouragé par son père, il veut la reprendre, et Sédric au passage, pour faire valoir ses droits sur leurs pourcentages de la richesse de Kelsingra. Secrètement, il est pris au piège par un chalcédien, menacé et forcé de le servir.

Les Cités des Anciens, tome 8: Le Puits d'Argent

Synopsis tome 8 : Le puits d’Argent

Les dragons ont besoin de soleil et de chaleur. Alors pourquoi les Anciens avaient-ils construit leur cité si au nord, où règne un climat qui ne leur convient pas? À cause de l’Argent, bien sûr! L’Argent, la source de leur magie. Sans lui, ils ne pourront pas peaufiner la transformation de leur Ancien. Sans lui, leur descendance sera comme le petit Phron, le nouveau-né de Malta et Reyn, destiné à mourir. Avec l’aide de Mataf, le couple est venu demander l’aide des dragons pour le sauver, mais ils ne peuvent rien faire. Seule Tintaglia peut le soigner, si elle survit jusque-là. Sa blessure s’est infectée. Elle a été harcelée par des chalcédiens. Elle est mourante et de tout son cœur a lancé un appel à la vengeance. Cette fois, ils sont allés trop loin. Chalcède va apprendre ce qu’il en coûte de vouloir tuer un dragon!

 

Les Cités des Anciens de Robin Hobb, c’est l’archétype du voyage initiatique. C’est un peu étrange quand on songe que c’est l’avant-dernière série de la saga. C’est un thème qu’on s’attendrait davantage à trouver à la première. Cela étant, il ne dénote d’aucune manière. Au contraire, dans la continuité, il suit une certaine logique. Les actes des précédents cycles nous ont amenés aux portes d’un monde nouveau. Une nouvelle génération y est confrontée. Elle doit s’adapter, grandir et y apporter ses propres changements. Bien qu’on suive quelques personnages à tour de rôle, l’histoire se concentre principalement sur Thymara et sa dragonne Sintara, et elles me font quelque peu penser à Fitz. Pourquoi? Dans la critique sur la seconde partie de l’Assassin royal, j’avais dit que la frustration que je ressentais était due à l’écriture à la première personne. On ne voyait que par ses yeux, avec sa compréhension. Dans le cas présent, le livre est écrit à la troisième personne. Ce qui nous permet un peu de recul. La situation est-elle toujours aussi injuste que Thymara le croit ou est-ce elle qui se fait des idées? Libérée du carcan de son mode de pensée, j’avais seulement envie parfois de lui donner quelques claques pour qu’elle cesse d’être aussi obtuse! Bref, encore une fois, Robin Hobb nous plonge dans son univers riche. Elle nous fait découvrir un nouveau groupe de personnages aux personnalités bien campées et aux relations complexes. Un à un les mystères se dévoilent et tranquillement, nous nous dirigeons vers la fin, avec le dernier cycle. C’est à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *