La Guerre des démons de Raymond E. Feist

La Guerre des démons de Raymond E. Feist

J’ai pris comme résolution de réduire un peu ma pile de livres à lire. Ce n’est pas gagné… Surtout quand on pense que je suis toujours dans mon gros intégral d’intégrales. Il n’y a pas à dire, il aura été rentable celui-là! Enfin, je viens de terminer l’avant-dernière série, soit La Guerre des démons de Raymond E. Feist. Il ne m’en reste plus qu’une… plus toutes les petites miettes qui traine à la fin! En clair, j’en ai 70% de lu. Pas si mal!

Bref, avant de me replonger dans mes engagements envers des services presse, voyons voir de quoi parle cette duologie.

La Guerre des démons, tome 1: La Légion de la terreur
Synopsis tome 1 : La Légion de la terreur

À l’époque où la guerre faisait rage entre les valherus et les dieux, un groupe d’eldar, ces elfes chargés du savoir et de la connaissance, ont réussi à fuir. Leur planète d’accueil, Andcardia, n’était pas très hospitalière. Ils ont dû faire beaucoup d’efforts pour s’y implanter et y survivre. Ils l’ont modelé et sont allés au-delà de la survie. Ils ont évolué et prospéré. Ils sont devenus les taredhels, le peuple des étoiles, et ont fondé un empire qui s’étendait sur plusieurs mondes. Avant…

Leur empire s’effondre, ravagé par des légions de démons. Leurs planètes sont ravagées, une par une. Andcardia est condamnée. Leur chance réside dans leur monde d’origine. Ils l’ont enfin retrouvé et veulent le reconquérir. Le problème est que les autres races ne sont pas prêtes à rendre les armes si facilement devant un nouvel envahisseur, dut-il être issu de ce monde. Mais, sont-ils vraiment la plus grande menace? Et si Pug et le Conclave des Ombres devaient affronter bien pire avant de s’occuper de ces elfes impitoyables.

La Guerre des démons, tome 2: La Porte de l'enfer
Synopsis tome 2 : La Porte de l’enfer

Pug est dévasté. Le Conclave et lui ont réussi à repousser l’attaque sur l’île du Sorcier, mais à quel prix… En dépit de son deuil, il se prépare à la guerre. Une guerre qui serait plus facile à mener s’il arrivait à comprendre. Que se passe-t-il réellement dans cette forteresse de la vallée des Hommes Perdus? Quel est le but de Belasco? Et si c’était une diversion, où serait le véritable danger?! Plus ils trouvent de réponses et plus ils dévoilent leur ignorance sur la dimension des démons. Le Cinquième cercle de l’enfer n’est pas ce qu’ils croyaient et le temps presse pour sauver Midkemia.

Mon avis

Le problème avec l’œuvre de Raymond E. Feist, c’est que d’une série à l’autre, les critiques finissent par être un peu redondantes. Pire… C’est plus ou moins ce que je disais déjà dans l’article précédent. Donc, je vais laisser de côté la plume, le style de l’auteur, les personnages, etc… et me pencher sur ce que ces deux livres apportent de nouveau. Pour le reste, je vous invite à consulter mes critiques précédentes, soit : La Guerre de la Faille, La Trilogie de l’Empire, Le Legs de la Faille, La Guerre des Serpents, Le Conclave des Ombres et La Guerre des ténèbres.

Avec La Guerre des démons de Raymond E. Feist, la fin approche et cela se sent. À mon sens, cette duologie est une série de transitions qui nous prépare à enfin connaître ce qui se trame derrière toute cette histoire. Nous sommes rendus très loin de ce petit Pug qui s’était endormi sur la plage et qui rêvait de devenir soldat. Une couche après l’autre, nous avons découvert les mensonges et les intrigues qui en dissimulaient d’autres et nous voilà devant le dernier grand mystère.

Car oui, c’est pour cela que je parle de série de transitions. Dans l’absolu… La Guerre des démons de Raymond E. Feist ne règle pas grand-chose. D’accord, nos héros vont sauver Midkemia, encore. Ce n’est pas tellement une surprise et ce serait difficile de faire une suite si le monde était détruit. Mais au-delà de ça… Ces Taredhels par qui ce nouveau tournant commence, qui semblaient représenter un tel danger, n’auront finalement eu qu’un rôle très secondaire et auront été relativement sages. Quant aux démons, un grand coup de balai a été passé sur à peu près tout ce que l’on savait… Qui n’était peut-être pas faux. S’était-on leurré? Était-ce vrai? Était-ce faux? Ou y a-t-il autre chose? Ces deux livres auront soulevé des questions et n’auront finalement apporté que peu de réponses. Comme quoi… la fin approche et on nous appâte pour nous donner envie de la découvrir.

En bref, La Guerre des démons de Raymond E. Feist était une très bonne série, comme toutes les autres, que j’ai lue avec plaisir. L’arrivée des taredhels est plus prometteuse pour l’avenir qu’elle n’a eu d’intérêt dans ces livres, mais elle m’a poussé à faire un parallèle. Tous les elfes ont changé depuis l’époque où ils étaient esclaves des valherus. On a pu voir les différences qui se sont créées entre les différents groupes au fil du temps. Mais aucun n’avait autant évolué que les taredhels qui ne ressemblent plus beaucoup à leurs cousins. Et ça m’a fait penser à comment tout cela avait commencé. Il y a eu là aussi une sacrée évolution. Ce dernier siècle n’aura pas été de tout repos pour Midkemia et j’ai hâte de connaître la suite… Après quelques services presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *